Kyoto

Kyoto se tapit entre les montagnes de l’ouest de la province de Honshu. L’ancienne capitale de l’Empire du soleil évolue tout en conservant jalousement son patrimoine historique. Devenue un pôle culturel et spirituel du Japon, la ville déploie de belles architectures traditionnelles entre les bâtiments avant-gardistes.

Histoire

Kyoto fut le siège de l’empereur du Japon de 794 à 1868. C’était la capitale du pays, avant que Tokyo ne prenne sa place lors de la restauration Meiji. Durant un millénaire, elle s’imposa comme le pôle de la culture, de la spiritualité, des traditions et de la politique au Japon. Moines, empereurs et shoguns contribuèrent à sa gloire en la dotant de nombreux palais et temples. Lors de la Seconde Guerre mondiale, la ville échappa aux raids aériens effectués par les Américains, ce qui lui permit de garder plusieurs infrastructures d’avant-guerre, comme les cases traditionnelles Machiya. Néanmoins, en se modernisant, elle délaissa quelques bâtiments traditionnels pour donner la place à de nouveaux designs, à l’image du complexe de la gare de Kyoto.

Aujourd'hui

Après avoir été la capitale du Japon durant plus d’un millénaire, Kyoto continue de briller dans le monde de la culture, de la spiritualité et des idées. Dans le centre-ville, le palais impérial reflète la beauté de la simplicité architecturale au pays du soleil levant. Non loin du site trône le Château de Nijo qui, en revanche, adopte une structure plus sophistiquée. Le shogun Tokugawa Ieyasu en fit sa résidence lors de ses rares séjours à Kyoto.

À proximité du quartier dynamique de Shijo-Kawaramachi, toujours dans le centre de Kyoto, le Gion Corner s’adresse aux amateurs de théâtre et d’arts traditionnels. Aux environs de cet établissement, vous trouverez un bon nombre de restaurants au cachet ancien, qui soulignent l’ambiance raffinée dans le secteur. À Kyoto, les noctambules ont tout le loisir de profiter des soirées animées dans les bars du quartier de Kiyamachi.

À Higashiyama, c’est le temple de Sanjusangendo qui mérite particulièrement la visite. Cet édifice dédié à Kannon contient 1 001 statues en bois à l’effigie de la déesse de la miséricorde. Ne ratez pas non plus le temple Kiyomizu qui se démarque par sa construction sur pilotis, dans une belle vallée surplombant la ville. Le temple Ginkakuji quant à lui va régaler vos pupilles avec sa gracieuse architecture et ses jardins paysagers.

Dans la partie ouest de Kyoto, la villa impériale de Katsura se présente comme le monument incontournable. C’est l’un des plus beaux sites japonais en termes d’architecture et de jardins traditionnels. Autre résidence impériale à découvrir, la villa de Shugakuin érigée au XVIIe siècle fit office de lieu de retraite à l’Empereur Go-Mizuno. Pour accéder à ces majestueuses propriétés, vous devez demander un permis auprès de l’Agence de la Maison Impériale. La procédure pouvant durer plus d’une semaine, adressez votre requête le plus tôt possible.

À une vingtaine de minutes en train à l’ouest du centre-ville de Kyoto, découvrez le quartier d’Arashiyama. Cette belle contrée est réputée pour sa bambouseraie et ses nombreux temples à sillonner lors d’une balade à vélo. Vous pouvez ensuite prolonger votre escapade aux temples de Ryoanji et de Kinkakuji. Le premier porte le surnom de Pavillon d’or, tandis que le deuxième se distingue par son jardin de pierres et de sable blanc.

Climat

Kyoto possède quatre saisons bien distinctes. Le printemps fleuri et l’automne flamboyant sont les périodes privilégiées par les touristes pour visiter la ville. En raison de sa situation dans une cuvette, Kyoto subit des étés humides. La saison des pluies dure généralement de juin à fin juillet, marquée par des averses intermittentes et de la bruine. Les typhons surviennent à l’approche du mois de septembre. En hiver, le froid s’installe dans la cité qui, par contre, échappe aux chutes de neige. Cette saison s’étend de décembre à mars, avant de laisser place à la floraison des cerisiers.

Comment s'y rendre

Vous pouvez rejoindre Kyoto en avion ou en train.

Par voie aérienne :

Implanté dans la baie d’Osaka, l’aéroport international du Kansai se situe à 1 h 15 en train de Kyoto. Pour les vols intérieurs, vous pouvez atterrir à l’aéroport d’Itami à Osaka, depuis lequel le voyage en bus vers Kyoto prend moins d’une heure.

Par voie ferroviaire :

Au départ de Tokyo, le train JR Shinkansen Nozomi met 2 h 20 pour atteindre Kyoto. Le trajet en train JR Shinkansen Hikari dure 2 h 40. Depuis Osaka, le voyage en Shinkansen vers Kyoto prend un quart d’heure en provenance de Shin-Osaka. À Osaka-Umeda, les options « limited express » et « special rapid » vous permettent de rejoindre la ville en moins de trente minutes.

Comment se déplacer

Les transports à Kyoto accueillent chaque jour des milliers d’usagers, locaux et étrangers confondus. Au début du printemps et à la fin de l’automne, la ville connait une haute fréquentation touristique qui entraîne souvent l’encombrement des lignes. Pour répondre aux besoins des voyageurs, Kyoto déploie un large réseau de bus, deux lignes de métro souterrain et plusieurs lignes de train en extérieur. Les taxis et les voitures de location circulent également dans la cité.

Ville
10 photos

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.