Le temple Kiyomizu-Dera

Le « grand temple de l'eau » regroupe des monuments bouddhiques et sanctuaires shintoïstes dans le quartier de Higashiyama , à l'Est de Kyoto. Le temple de Kiyomizu-dera capte les regards avec son architecture imposante. À l'intérieur, le décor est tout aussi envoutant.

Histoire

L'origine du Kiyomizu-dera remonte à 778, à la fin de l'époque Nara. Le temple doit sa fondation à Saka noue no Tamuramaro. Incendié à un moment donné, celui-ci renaquit de ses cendres sous l'influence de Iemitsu Tokugawa qui le fit reconstruire en 1633.

Le nom du temple prend source d'une chute d'eau qui se trouvait au sein du site — les eaux provenaient des collines avoisinantes. Kioy misu signifie littéralement « eau pure » ou « eau de source ».

Kiyomizu-dera est inscrit au Patrimoine mondial culturel de l'UNESCO depuis 1994.

Le temple Kiyomizu aujourd'hui

Kiyomizu-dera compte parmi les attractions les plus fréquentées à Kyoto. Sa visite peut se faire en toutes saisons. Sur le chemin qui dessert le temple, le décor ne laisse pas indifférent. Vous passez par les ruelles commerçantes Ninenzaka et Sannenzaka.

Arrivé sur les lieux, admirez tout d'abord le temple principal construit à flanc de montagne : Kiyomizu-dera Hondo. Celui-ci présente une plateforme flottant à 13 m au-dessus du sol. S'ensuit toute une série de fabuleuses découvertes. Passée la porte principale, autour du pavillon principal se tapissent plusieurs temples, des pagodes et la cascade Otoma. Partez à la recherche du sanctuaire shinto Jishu-jinja , consacré aux rencontres amoureuses – une aubaine pour les célibataires ! L'ensemble baigne dans une atmosphère de paix.

La nuit, Kiyomizu-dera se révèle sous une autre apparence. De mi-novembre à début décembre, les érables ou momijis décorent le paysage de leurs belles couleurs écarlates. Pour rehausser le spectacle nocturne, les responsables des lieux ont mis en place une improvisation nommée « light-up ». Les visiteurs visionnent tout d'abord l'ensemble du site dans le noir complet. On laisse ensuite transparaître les lumières des spots astucieusement placées dans divers endroits stratégiques du temple. Le résultat est grandiose, voire féerique ! Les amateurs de photographie apprécieront certainement. Il est toutefois à noter qu'au cours de ces manifestations saisonnières, vous ferez face à une foule oppressante. Une autre scène tout aussi belle au Kiyomizu-dera, la floraison des cerisiers ou sakuras se déroule au printemps.

Ouverture et tarifs

Le temple de Kiyomizu-dera est ouvert tous les jours à partir de 6 h. L'heure de fermeture varie en fonction des saisons. De manière générale, les visites sont clôturées à 18 h/18h30 en été et à 17h30 avant le déroulement des événements nocturnes

Le spectacle des sakuras au printemps et des momijis à l'automne se tiennent de 18 h 30 à 21 h 30, à des dates précisées sur le site officiel du temple. D'autres festivités nocturnes ont lieu au temple en août et le 31 décembre.

Le prix d'entrée est fixé à 400 ¥.

Comment accéder au temple de Kiyomizu-dera ?

Vous avez différentes options pour atteindre le temple de Kiyomizu-dera.

En bus, prenez la ligne 100 ou 206 à la gare de Kyoto, au prix de 230 ¥. Arrivé à Kiyomizu-michi au bout d'une quinzaine de minutes, continuez par une marche de 10 min jusqu'au temple.

Si vous choisissez de marcher depuis la gare de Kyoto, le parcours de 3.4 km vous prendra une trentaine de minutes.

Bien entendu, il est également possible de rejoindre le site en utilisant une voiture de location.

Sites touristiques à proximité

Mis à part les ruelles animées de Ninenzaka et Sannenzaka, d'autres lieux d'intérêts sont visibles depuis le complexe Kiyomizu-dera, à savoir entre autres :

  • Kōdai-ji
  • Parc Maruyama
  • Kennin-ji
  • Shoren-in
  • Sanjusangen-do

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 45