Arashiyama et sa forêt de bambous

Ne manquez pas la floraison des sakura au printemps à Arashiyama ! D’une saison à une autre, le paysage adopte des couleurs changeantes et chatoyantes dans cet endroit magique centré autour du pont Togetsukyo, à l’ouest de Kyoto. En automne, ce sont les feuillages dorés et rougeoyants des momijis qui embellissent sa toile, avec en arrière-plan le mont Arashi. Autre incontournable de Arashiyama, sa bambouseraie. Cette forêt de bambous se classe sans nul doute comme un incontournable des voyages à Kyoto. Situé entre les arrondissements Nishikyo et d’Ukyo, Arashiyama qui signifie littéralement « montagne de la tempête » réserve des instants inoubliables à ses visiteurs.

Histoire

Durant l’époque Heian, de 794 à 1192, Arashiyama représentait un lieu de promenade très apprécié par la cour impériale. Le site fut embelli par des cerisiers rapportés depuis Yoshino à la demande de l’empereur Go-Saga au XIIIe siècle. Il devint dès lors un endroit populaire pour l’observation des sakura en fleurs au printemps.

Arashiyama aujourd’hui

Son panorama photogénique connait un franc succès auprès des touristes japonais et étrangers de passage à Arashiyama. La pièce maitresse du site, une forêt de bambous accessible par un petit sentier de 500 m forme un petit havre de paix empli de magie lors des festivités traditionnelles du Hanatoro. Pour la petite anecdote, le son du vent à travers les bambous d’Arashiyama est classé parmi les 100 paysages sonores japonais.

Autre attraction incontournable, le temple bouddhiste Tenryu-ji dont l’accès s’effectue en pieds nus, figure au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1994. La scène composée par le bâtiment pittoresque, le grand lac et l’environnement boisé et fleuri est digne d’une carte postale. En traversant le célèbre pont de bois Togetsukyo, il n’est pas rare de croiser de jeunes adolescentes maquillées et vêtues d’un kimono traditionnel à manches longues, prenant la direction du temple avec leurs parents.

En outre, le pont Togetsukyo vous permet d’atteindre le sommet du mont Iwata, au sommet duquel la vue sur la ville de Kyoto est tout simplement splendide. La montagne abrite une horde de macaques, toujours à l’affût des petites poignées de cacahuètes que les visiteurs leur lancent au passage. Les avides de sensations fortes peuvent s’offrir le loisir de franchir un canyon pour ensuite défier les tumultueux rapides de la rivière Hozu.

Et pour plus de découvertes, rendez-vous dans la villa Okochi Sanso. L’ancienne demeure du célèbre acteur japonais Denjiro Okochi abrite actuellement une maison de thé. Avec ses jardins paysagers, celle-ci affiche un style d’architecture japonaise authentique. Tout aussi beau, le complexe bouddhique Daikaku-ji se distingue avec ses nombreux pavillons et son admirable lac Osawa Pond. Pour continuer, visitez le temple Adashino Nenbutsuji au sein duquel l’atmosphère calme et paisible appelle au ressourcement. L’édifice dissimule un cimetière autour duquel se répartissent plus de 8 000 Rakans de pierres recouvertes de mousse et aux allures kawaii. À quelques enjambées se dressent divers stupas érigés en mémoire des personnages emblématiques de l’Antiquité au Japon. À titre d’information, les photos ne sont plus autorisées depuis 2014 au sein du site.

Comment s’y rendre ?

Arashiyama est relativement facile d’accès. Diverses solutions de transport sont au choix pour arriver au site. En train, empruntez la ligne JR Sagano depuis la gare de Kyoto. Au bout de 15 min de trajet, vous parvenez à l’arrêt Saga-Arashiyama. Pour à peu près la même durée, il est possible d’atteindre Arashiyama au départ de Karasuma par le biais de la ligne Hankyu via Katsura.

En métro, les voyageurs en provenance des villes voisines peuvent prendre la ligne Tozai jusqu’à la station Nijō. Un transfert rapide dans les trains JR de la ligne Sagano permet ensuite de rejoindre Arashiyama.

Le voyage en bus est concevable grâce à la ligne de bus 93 au départ Kinrishako-mae, non loin du temple Ginkaku-ji. Depuis Sanjo-Keihan, la ligne 11 dessert également le site touristique d’Arashiyama. Enfin, les Kyoto Bus 72 à 86 partent depuis la plate-forme C6 en direction de la station d’Arashiyama.

La plus panoramique, la dernière alternative de transport consiste à prendre un bateau dans la ville de Kameoka et naviguer sur la rivière Hozu jusqu’à Arashiyama.

Comment se déplacer ?

La marche reste la meilleure option pour apprécier toute la beauté du site touristique d’Arashiyama. Mais vous pouvez aussi investir dans une croisière en bateau ou bien dans une balade en pousse-pousse afin d’avoir des points de vue différents.

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.