Takayama

Takayama ou « haute montagne » tire son nom de sa situation géographique dans les Alpes japonaises. C’est la porte d’entrée vers cette célèbre chaîne de montagnes du pays du soleil levant. De la cuisine aux arts et métiers traditionnels, en passant par les maisons en bois et les festivités ancestrales, cette ville dégage une ambiance hors du temps, figée depuis l’époque d’Edo.

Histoire

Ancienne place fortifiée, Takayama fut à une époque la capitale de la province de Hida, d’où sa nomination « Hida Takayama ». La ville fut fondée en 1585 par le seigneur féodal Kanamori, sur ordre du grand daimyo Toyotomi Hideyoshi.

Le 1er février 2005, Takayama fut fusionnée avec neuf villes et villages des districts de Ono et de Yoshiki : Asahi, Kiyomi, Kuguno, Miya, Nyukawa, Shokawa, Takane, Kamitakara et Kokufu.

Pour sa promotion, Takayama est jumelée avec d’autres villes internationales comme Denver au Colorado (États-Unis) et des cités japonaises dont Matsumoto. Elle est aussi en coopération avec la ville de Hiratsuka depuis le 22 octobre 1982 et Kaminoyama depuis le 13 octobre 1988.

Aujourd’hui

Occupant une superficie de 2 178 km² au nord de la préfecture de Gifu, Takayama est traversée par la rivière Miyagawa. La ville loge à plus de 570 m d’altitude au centre d’Honshu, au cœur des Alpes japonaises, dont la plus haute montagne culmine à plus de 3000 m. Les monts Norikuradake, Yarigatake et Hotakadake résident à l’est de la cité, le mont Hakusan à l’ouest et le mont Ontakesan au sud.

Depuis l’époque féodale, la majorité des habitants de Takayama sont spécialistes du travail du bois et s’imposent même parmi les meilleurs charpentiers du Japon. La plupart des produits artisanaux locaux laissent apparaître des gravures ou des sculptures. Pour vous imprégner de l’ambiance ancestrale et de la culture locale, planifiez votre voyage aux environs de la célébration du festival de Sanno Matsuri en avril ou lors du Hachiman Matsuri en octobre. À ces périodes, la ville attire une foule de visiteurs venant de tout l’archipel et de l’Asie. Ces deux évènements mettent en scène 23 chars, dont 12 sont exposés pendant la fête du printemps et les 12 autres lors des festivités d’automne. Décorés avec des rideaux épais, des laques et des poupées mécaniques appelées Karakuri, les chars défilent dans la rue de la ville.

Takayama s’est forgé une réputation à travers sa cuisine riche et ses nombreuses boissons. Hébergeant plus de six brasseries, la ville produit les meilleurs sakés du Japon grâce à la bonne qualité du riz dans la région et de l’eau minérale des montagnes environnantes. En outre, elle propose les meilleurs plats à base de bœufs Kobe du pays. Les nouilles ramen et le Hoba miso contribuent également à sa notoriété dans le monde de la gastronomie.

Souvent surnommée « la petite Kyoto des Alpes japonaises », Takayama abrite de nombreux édifices historiques. Malgré les bombardements de la Seconde Guerre mondiale, elle conserve précieusement ses monuments au riche passé. Bien préservées, ses rues ont été tracées en damier comme dans l’ancienne capitale impériale. Les bâtiments y sont entièrement construits en bois, avec un alignement et une hauteur uniformes.

La ville de Takayama constitue un bon point de départ pour des excursions dans les Alpes japonaises. Découvrez entre autres le village de Hida classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO, la vallée de Kamikochi, le Kanazawa, le Onsen Okuhida et plus de 130 sources thermales.

Climat

La région de Takayama bénéficie d’un climat continental humide sans saison sèche. En novembre, qui est le mois le plus sec, les précipitations moyennes arrivent jusqu’à 98.8 mm.

À Takayama, il existe une grande différence de température entre le jour et la nuit, surtout en hiver. Lors de la période froide, la température peut baisser en dessous de – 15 °C pendant la nuit. Entre les mois les plus chauds et les plus froids de l’année, la température affiche un écart considérable de 25.9 °C ; elle varie de 24.3 °C à -1.6 °C.

Comment circuler ?

Étant relativement petit, le centre-ville de Takayama peut se parcourir à pied. Il y existe également des agences de location de vélos. Pour rejoindre les villages et les attractions alentour, vous avez le choix entre différents bus locaux. Depuis la gare JR de Takayama, il existe des lignes à destination d’Oku-Hida Onsen, de Matsumoto et d’Hiruyu Onsen.

Comment s’y rendre ?

Train

Plaque tournante du réseau de transports de la région de Hida, Takayama se trouve à mi-chemin entre Tokyo et Kyoto. La gare de la ville est desservie par la ligne JR Takayama. Depuis Tokyo, prenez le train Shinkansen Tokaiko à destination de Nagoya, puis changer de train en embarquant dans l’Express Hida Wide View qui vous amènera directement à Takayama.

Bus

En partance de Kanazawa, des bus en direction de Takayama sont disponibles toutes les 2 h 30.

Ville
2 photos

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H