Hida Takayama

C'est dans la région de Hida 飛騨(préfecture de Gifu 岐阜), à l'Ouest des Alpes Centrales, qu'est blottie la petite ville de Takayama 高山, dont la visite vaut vraiment le détour.

Takayama est d'abord célèbre pour ses habiles charpentiers et les techniques de construction particulières que ceux-ci élaborèrent au fil des siècles et qui furent utilisées dans la construction de nombreux temples à Kyôto et Nara (le bois est en effet une ressource importante de la région).

La maison ci-dessus est une des nombreuses maisons traditionnelles que vous pourrez admirer en vous baladant dans les rues de Takayama. Et elle a ceci de particulier qu'elle appartient à un fabriquant de sake. C'est en effet la signification de la "boule" suspendue au-dessus de l'entrée. Il s'agit d'une "boule de sapin" (sugidama 杉玉), que les habitants d'une maison fabriquent et arborent en façade, normalement à l'automne, pour annoncer qu'une nouvelle cuvée de sake vient d'être produite (bien sûr, en automne, la sugidama est encore verte, et se déssèche avec le temps pour être renouvelée l'automne suivant).

Le style architectural de la région de Hida est le gasshô-zukuri 合掌造, Ce terme signifie "mains qui prient", faisant référence à la forte pente des toits en chaume, conçus pour résister à la neige qui tombe abondamment dans cette région.

Autre spécialité de Takayama: les produits de bois laqué, urushi-nuri (漆塗り). Urushi est une sève que l'on utilise comme verni, nuri.

Venons-en aux festivités : la ville de Takayama est bien servie de ce côté car elle est le lieu de festivités importantes, lors desquelles sont exhibés d'énormes chars, appelés yataï 屋台(c'est le même mot que l'on utilise pour désigner l'échoppe d'un "snack ambulant"). Ces chars superbement décorés de bois sculpté, recouvert d'or, et sur lesquels trônent des poupées articulées sont promenées dans les rues de la ville (un peu comme des mikoshi ), et ceci deux fois par an. Le festival du printemps (les 14 et 15 avril) compte 12 chars, alors que le festival d'automne en compte 11. Lors de ces festivals, des habitants se déguisent en habits d'époque pour accompagner la procession.

À défaut de participer à ces festivités, il vous sera toujours loisible d'aller jeter un oeil au musée où sont exposés ces yataï en temps normal : le yataï kaïkan 屋台会館.

Enfin, pour terminer cette visite, pourquoi ne pas déguster le plat typique de la région : le boeuf de Takayama (Takayama-gyû 高山牛). Pour les Japonais, le tourisme est souvent une activité plutôt gastronomique que culturelle. En effet, au contraire de l'image que l'on a parfois du Japonais qui prend des photos de tout, intéressé, les Japonais profitent souvent de leurs vacances pour … manger. Et la première question que l'on pose en rentrant de vacances est: as-tu goûté la spécialité locale?

Eh bien, la spécialité locale de Takayama est le boeuf, et je peux vous dire qu'il est bon : tendre et aux petits légumes, un régal !

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 45