Abashiri

Abashiri est une ville côtière de la mer d’Okhotsk, à 350 km environ de Sapporo au Nord-est de Hokkaido. Connue pour accueillir le premier pénitencier à sécurité maximale du Japon, on s’offre un petit séjour à Abashiri en hiver pour observer les glaces flottantes sur la baie.

Histoire

Lors de sa colonisation à l’ère Meiji, l’île d’Hokkaido, anciennement appelée Ezo, se développa sous la tutelle du gouvernement pour protéger l’empire des assauts russes. Néanmoins, la distance entre la côte de la mer d’Okhotsk et le pouvoir central imposa des limites aux interventions. D’autre part, cette situation éloignée incita l’administration à créer des prisons dans la baie.

À l’époque, le petit village de pêcheurs d’Abashiri était presque isolé du monde à cause de sa mer glacée en hiver. Il fut choisi comme site du premier centre pénitentiaire à sécurité maximale du Japon. Ce sont les détenus eux-mêmes qui se chargèrent de la construction de la prison et de l’aménagement de la ville vers 1890. Ils participèrent également à la création de la route entre Abashiri et Asahikawa.

Étymologiquement, le nom Abashiri signifie « la terre que nous avons trouvée ».

Aujourd'hui

Abashiri se situe à environ 350 km au nord-est de la ville de Sapporo. C’est avant tout une ville de pêcheurs qui puise ses fameux saumons roses et sébastes kinki dans la mer d’Okhotsk. En été comme en hiver, la baie offre des spectacles naturels grandioses, pour ne citer que le passage des baleines et le défilé des glaces flottantes.

Entre janvier et mars, montez à bord du navire-brise-glace Aurora pour une traversée insolite à travers la banquise. N’oubliez pas votre appareil photo pour prendre des clichés de phoques et d’oiseaux marins. Après cette expérience unique, rendez-vous au Musée scientifique Okhotsk Ryu-hyo, mitoyenne à l’observatoire Tentozan, qui toute l’année, expose de vrais blocs de glace flottants. Une salle programme régulièrement des projections sur écrans géants de ce phénomène naturel pittoresque.

De février à mars, le train touristique Ryuhyo Norokko relie Abashiri à Shiretoko. Descendez à la gare de Kitahama et rejoignez la tour d’observation pour apprécier une vue panoramique sur la baie. Profitez de votre escale à la gare pour coller une photo ou un petit message sur les murs en guise de souvenir de votre passage.

Une attraction à ne pas rater à Abashiri : l’ancienne prison reconvertie en musée au bout de 69 années de service (1912-1981). Elle préserve l’histoire du pénitencier et de la ville. L’architecture du bâtiment ressemble à celle de la prison de Louvain en Belgique, basée sur le modèle Ducpétiaux. L’exposition du musée comprend des témoignages de prisonniers, racontant les conditions de vie pénibles sur le site. Activité insolite, goûtez à un vrai repas de détenu dans le restaurant de l’établissement.

Autre musée découvrir, le Moyoro Kaizuka Kan qui est consacré au site archéologue de Moyoro. Ses collections parlent de la vie du peuple d’Okhotsk et de son installation à Abashiri au Ve siècle.

Ouvert en 1993, le Musée des peuples du Nord se trouve à un quart d’heure de bus de la gare JR Abashiri. Il retrace l’épopée des peuplades des contrées gelées septentrionales et du cercle polaire. Aïnous, Inuits, Samis et d’autres communautés sibériennes et nord-canadiennes ont leur place dans l’exposition du musée. Les collections comprennent des objets anciens, des séquences vidéo et des bandes audio reconstituant leur mode de vie durant les longs hivers. Vous y trouverez également les tenues traditionnelles de chaque peuple.

À une heure de bus au départ de la gare JR Abashiri, le lac Saroma constitue un bon point d’observation du coucher du soleil. Il s’agit du troisième plus grand lac du Japon. Abashiri s’ouvre sur un parc quasi national qui s’étend sur 37 000 ha dans le nord-est de l’île d’Hokkaido. Celui-ci abrite 7 autres lacs et marais valant le détour, entre autres le lac Tofutsuko et le lac Abashiri. Ce paradis naturel placé entre mer, prairies, collines et dunes de sable constitue une parfaite destination pour s’évader.

Climat

Abashiri profite d’un climat tempéré froid, de type Dfb selon la classification de Koppen-Geiger et relativement doux par rapport au reste de l’île d’Hokkaido. Les précipitations y sont moins importantes, présentant une moyenne de 820 mm par an. La température annuelle moyenne s’élève à 7 °C.

Comment s'y rendre

Vous pouvez vous rendre à Abashiri en avion, en train ou en bus.

Par voie aérienne :

L’aéroport de Memanbetsu se situe à une quinzaine de kilomètres au sud d’Abashiri. Celui-ci exploite des vols en correspondance avec Sapporo et Tokyo. Des bus à destination de la gare d’Abashiri sont disponibles sur place.

En train

La ligne JR Sekihoku relie la gare d’Abashiri à Asahikawa. La ligne Senmo qui conduit à Kushiro, via le Parc national d’Akan, dessert également cette station.

En autocar

Il existe des bus de nuit pas chers qui circulent entre Sapporo et Abashiri.

Comment se déplacer

La ville déploie un bon réseau de bus au départ de la gare JR Abashiri. Des services de location de voiture opèrent également dans la cité pour plus de confort. Des taxis sont bien évidemment disponibles.

Ville
4 photos

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.