Kōya

Partez à la découverte de la petite cité monastique de Koya ! Etabli depuis douze siècles au sommet du mont Koya, dans la préfecture de Wakayama, le complexe compte parmi les destinations magiques du Japon, que ce soit lors de la floraison des cerisiers, sous le paysage flamboyant d’automne ou bien lorsque la neige tombe en hiver. Koya est aussi le parfait pied-à-terre pour se ressourcer au diapason avec la religion bouddhiste.

Histoire

Kobo Daishi fonda le complexe monastique de Koya en 806 au sommet de la montagne homonyme pour y enseigner le bouddhisme Shingon. A son apogée à l’époque d’Edo (1603-1868), le domaine comptait 2 000 temples. Outre les fidèles et les citoyens ordinaires, les empereurs, les aristocrates et les dirigeants politiques fréquentaient également le lieu qui, avec le temps, devint une importante destination de pèlerinage. En 2004, reconnaissant sa valeur remarquable, l’UNESCO a inscrit Koya avec Kumano Sanzan et Yoshino-Omine, au Patrimoine mondial sous la désignation « Sites sacrés et Chemins de pèlerinage des Monts Kii ».

Découvrir Koya

Avec le nombre croissant de visiteurs, Koya est devenue moins placide qu’autrefois, et en tant que touriste, il est possible que vous aussi, vous interférerez… Et pourtant, le complexe fondé par Kobo Daishi reste ouvert à tout le monde. Peu importe votre religion, vous serez les bienvenus et pourrez profiter de ses nombreuses attractions et activités.

Plongez dans l’univers du bouddhisme

Découvrez les enseignements laïcs bouddhistes pour mener une vie saine et vertueuse lors des cérémonies Jukai. Peu importe vos orientations religieuses, le fait de recevoir et de mettre en pratique ces préceptes ne vous obligent en rien à vous convertir au bouddhisme, sauf si vous décidiez qu’il en soit ainsi… Adonnez-vous ensuite à la copie des sutras qui représente à la fois une forme de méditation et un acte de dévotion. Populaire depuis des lustres en Asie de l’Est, la reproduction des écritures bouddhistes permet d’atteindre de nombreux objectifs sains et de constituer un mental détendu et rafraîchi. Les Japonais la pratiquent pour accompagner une prière ou un souhait, ainsi que pour rendre hommage à un proche décédé. Vous pouvez également vous initier à la « méditation Ajikan » de la secte Shingon. Videz votre esprit et méditez en contemplant la lettre sanskrite « A ».

À Koya, il y a des promenades guidées dans la forêt pour vous rasséréner. En compagnie d’un moine, apprenez à restaurer l’énergie naturelle de votre corps et de votre esprit en profitant de l’environnement naturel grâce à l’utilisation consciente de vos cinq sens. Appréciez les vues, les bruits, les odeurs et autres sensations, tout en écoutant les instructions et les histoires contées par votre guide. En 2007, Koya a été classé « Centre de thérapie forestière ». Pour participer à ce programme, vous devez comprendre le japonais ou bien être accompagné d’un traducteur.

Enfin, offrez-vous un séjour dans un shukubo, hébergement créé dans les temples, pour découvrir la vie quotidienne des moines, y compris les cultes matinaux et la cuisine végétarienne traditionnelle shojin ryori.

Les endroits à ne pas manquer à Koya

Parmi les 117 temples du complexe, le Danjo Garan et le cimetière Okuno-in sont les parties les plus sacrées. La tradition rapporte que le Danjo Garan a été le premier temple édifié par Kobo Daishi ; la pagode Konpon Daito et le Hall Kondo en sont les sections les plus importantes. Situé à l’est de Koya, le cimetière Okuno-in quant à lui abrite plus de 200 000 tours commémoratives. Le soir en compagnie d’un moine, explorez cette endroit émouvant en suivant les sentiers de pierre illuminés par les lanternes au cœur de la forêt de cèdre. Ici reposent des shoguns et des seigneurs féodaux, des écrivains, des poètes et des grandes figures de l’industrie japonaise. Au bout d’une longue allée, vous parviendrez au mausolée de Kobo Daishi où, selon la croyance, le moine attend dans une méditation éternelle…

Ne manquez pas également le Kongobu-ji, traduit par « Temple de la Montagne du Diamant », qui représente le temple principal de Koya et le siège du bouddhisme Shingon. Promenez-vous dans l’immense jardin de pierre Banryūtei. Contemplez les arbres et les plantes des quatre saisons du jardin de Kissentei et laissez-vous imprégner par l’atmosphère paisible bercé par le son des oiseaux et de l’eau qui coule dans la rivière. Visitez la maison Bifukumonin Ryo où sont conservés les restes de l’épouse de l’Empereur Toba, Bifukumonin. Dans le Fudouin Hondo, vous trouverez une statue de Kobo Daishi, ainsi que de nombreuses tablettes commémoratives bouddhistes, tandis que dans le Shoin, vous pourrez apprendre à copier un sutra et déguster la cuisine des moines.

Le climat à Koya

Les pulls et blousons sont recommandés pour vous tenir au chaud face au climat de montagne. Sur l’année, Koya affiche une température moyenne de 11 °C. En janvier et en février, le temps se refroidit, avec des températures en dessous de 0 °C ; il neige occasionnellement. Il faut atteindre la fin du mois de mars pour que le mercure dépasse les 10 °C. Le mois le plus chaud est août. La période la plus agréable pour visiter Koya se situe vers fin septembre.

Comment s’y rendre ?

Il faut tout d’abord rejoindre Osaka. De là, prenez un train à destination de Hashimoto dans l’une des gares de la Nankai (Namba, Shin-Imamiya ou Tengachaya). Arrivé à Hashimoto, changez de train pour parvenir à Gokurabashi, au pied du mont Koya. Sur place, montez dans le téléphérique pour arriver au sommet, puis embarquez dans un bus qui dessert le complexe. Attention, certaines zones de la montagne sont sacrées et interdites à la marche.

Comment se déplacer ?

Koya et la montagne s’explore facilement à pied. Les attractions touristiques principales ne sont pas bien loin les unes des autres. Des bus passent par le cimetière Okuno-in pour ceux qui n’ont pas trop le temps ou le cœur à marcher. Certains endroits comme le temple Kongobu-ji facturent de petits frais d'entrée. Pensez à récupérer le pass (billet combiné) à l’office du tourisme pour accéder aux visites incontournables à Koya sans payer à chaque fois.

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 45