Osaka

Quelques décennies ont suffi à la ville d’Osaka pour renaître de ses cendres après les bombardements américains en 1945. Certes, son urbanisation poussive a laissé un désordre apparent quant à l’aménagement des buildings et des infrastructures en sous-sol. Mais Osaka ne manque pas de charme. C’est une vitrine des dernières tendances et un cœur de la culture traditionnelle nippone.

Histoire

Osaka vit le jour au IIIe siècle et devint la capitale de l’Empire du soleil levant au milieu du VIIe siècle, à l’instigation de l’empereur Tenji. Le premier temple bouddhique au Japon, le Shi Tenno-ji, fut érigé au sein de la ville à cette époque. En 1583, Toyotomi Hideyoshi construisit le château d’Osaka.

Au XXe siècle, Osaka devint un brillant centre industriel, après avoir été pendant longtemps un réservoir de matières premières pour le Japon. Ravagée par les bombardements américains lors de la Seconde Guerre mondiale, la ville bénéficia d’une reconstruction rapide qui s’est soldée par un urbanisme sauvage. D’autre part, la pollution industrielle s’intensifia avec le développement de la cité. Face à cette situation, l’administration locale mit en place différentes politiques environnementales, la première manœuvre du genre au Japon.

Osaka hébergea l’Exposition horticole en 1990 et l’Exposition universelle en 1970 à Suita.

Aujourd'hui

Osaka se hisse parmi les plus grandes villes du Japon. C’est le pôle commercial et industriel de l’ouest du pays. La métropole se tapit à l’embouchure du fleuve Yodo, à qui elle doit son vaste réseau de canaux souterrains.

Osaka s’inscrit à la fois dans le passé, le présent et le futur. Elle se vante d’héberger le célèbre théâtre de marionnettes Bunraku. Les attractions avant-gardistes foisonnent également dans la baie d’Osaka, devenue une destination touristique très prisée au Japon. Vous avez par exemple le parc à thèmes Universal Studios Japan TM qui vous plonge dans l’univers fantastique d’Hollywood.

Le château d’Osaka fait partie des sites à ne pas manquer. Bien qu’étant une réplique du bâtiment original, la forteresse actuelle évoque un morceau important du passé de la ville et de la famille Toyotomi. Ses cinq étages se partagent une collection unique de documents anciens et d’œuvres d’art. Dans le quartier de Tempozan, l’aquarium d’Osaka ouvre ses portes aux familles en quête de détente et de découvertes. C’est la plus grande infrastructure du genre au Japon. Crabes araignées, raies mantas, requins-baleines et plus de 3 000 poissons sont à découvrir sur place.

Le centre administratif d’Osaka se situe à Nakanoshima. Logeant sur un delta entre deux bras du fleuve Yodo qui donne sur le sanctuaire Temmangu, ce quartier a été fondé en l’honneur du célèbre érudit Michizane Sugawara. À proximité, la rue commerçante Tenjinbashi, avec ses restaurants et ses nombreux magasins, vous invite à une escale gourmande tout en vous acclimatant au quotidien des habitants. Goûtez aux spécialités locales, à commencer par les tranches de viande grillée yaki-niku, les boulettes de poulpe tako-yaki, les sushis, les brochettes de porc kushi-katsu, la soupe de poisson fugu-nabe, etc. Si vous voulez faire du shopping, visitez le quartier d’Umeda aménagé autour de la gare d’Umeda. Ce secteur abrite une large galerie souterraine très fréquentée par les acheteurs.

Si vous recherchez l’adrénaline, gravissez l’Umeda Sky Building qui s’élève à plus de 150 m de hauteur en plein cœur de la ville d’Osaka. Cet immense gratte-ciel se compose de deux tours jointes par une plateforme d’observation à leurs sommets. Au sous-sol, les échoppes et restaurants chaleureux reconstituent l’ambiance de l’époque Showa (1926-1989) à travers une décoration pittoresque, typique du début du XXe siècle nippon. En empruntant l’ascenseur, au bout de trente-cinq étages, vous parvenez à la plateforme d’observation suspendue entre les deux tours. Visitez le « jardin flottant » qui fait la renommée du building. Baladez-vous à ciel ouvert dans cet écrin de nature atypique qui, au crépuscule, s’illumine grâce aux pierres phosphorescentes constituant son sol. Sur place, un restaurant-bar vous reçoit pour une parenthèse gourmande vertigineuse. Ne manquez pas la vue nocturne sur Osaka depuis l’escalator. L’apparition des lumières est une scène à couper le souffle.

Climat

Osaka jouit d’un climat subtropical humide et chaud. Il n’existe pas de saison sèche dans cette partie du Japon. La ville connait une pluviométrie annuelle importante. Les températures sont plutôt modérées. Pour profiter pleinement du tourisme à Osaka, organisez votre voyage en avril, mai, août, septembre ou octobre.

Comment s'y rendre

Vous pouvez rejoindre Osaka en avion ou en train.

Par voie aérienne :

Il existe deux points d’entrée depuis l’international :l’Aéroport international d’Osaka et l’Aéroport international du Kansai. Ces derniers proposent des vols vers l’étranger, tout en exploitant de nombreuses lignes domestiques. Dix vols quotidiens relient Osaka à l’Aéroport d’Haneda à Tokyo. Ce trajet dure environ 1 h 15.

Par voie ferroviaire :

Au départ de Tokyo, le voyage en train Shinkansen vers la station de Shin-Osaka s’effectue en 2 h 30.

Comment se déplacer ?

Osaka déploie 9 lignes de métro, à la fois modernes et bien entretenues. Il est interdit de fumer ou de casser la croûte dans ces transports, sous peine d’amendes. La JR Osaka Loop réalise une boucle dans la ville d’Osaka. Elle dessert entre autres le château d’Osaka, Tennoji et Umeda.

En ce qui concerne les taxis, vous avez le choix entre deux options selon le nombre de passagers : les véhicules 4 places et 5 places. Notez sur un papier le nom du lieu en japonais à visiter, car certains conducteurs ne parlent ni le français ni l’anglais.

Ville
5 photos

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.