Kongobu-ji

Situé sur le mont Koya dans la préfecture de Wayakama au Japon, Kongobu-ji ou le « Temple de la montagne du diamant » se démarque par ses ornements et son jardin zen moderne. Ce lieu de pèlerinage bouddhiste accueillant plus de 10 millions d'adeptes chaque année est classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO.

Histoire

Le complexe bouddhiste de Kongobu-ji a subi de nombreuses destructions au cours de son histoire. Il doit sa fondation en 816 au moine Kûkai, plus connu sous le nom de Kôbô Daishi. L'empereur Shoba renouvela le monument en 1131. En 1593, le bâtiment fut transformé en un mausolée appelé Seiganji, dédié à la mère du shogun Toyotomi Hideyoshi, un des unificateurs du Japon. En 1863, un incendie endommagea grandement l'édifie. Cinq ans plus tard, en 1868, la fusion des temples Seigangi et Kozanji donnèrent son appellation au sanctuaire actuel.

Aujourd'hui

Un site hautement sacré au Japon, le temple Kongobu-ji constitue le quartier général de la secte bouddhiste Shingon. Celui-ci régit environ 4 000 temples. L'Éminence Yukei Matsunga, portant le titre d'archevêque suprême, représente le 413^e^ abbé de la secte Koyasan Shingon.

Le temple Kongobu-ji possède nombre de spécificités qui en font un bâtiment d'exception : une conception sur des pierres de granit, des peintures multicolores, des portes coulissantes, etc. Très fréquenté par les fidèles, il se révèle également être une destination prisée des touristes du monde entier.

Tour d'horizon du temple Kongobu-ji

Le temple possède deux accès. La porte principale, datant de 1593, est destinée aux membres de la famille impériale et aux moines dirigeants de la secte, l'autre passage sert d'entrée des visiteurs. Au sein du temple, une vaste cour donne sur un hall, le Genkan, adjoint à d'autres bâtiments. Admirez le Banryu-tei, un beau jardin de pierre et de sable qui ressemble de près au Ryōan-ji à Kyoto. Élaboré en 1984, il s'agit du plus vaste espace du genre au Japon, avec sa superficie de 2 340 m². Ce chef-d'œuvre architectural comprend 140 blocs de granit provenant de Shikoku, décrivant deux dragons émergeant d'une mer de nuage et qui sont censés protéger le sanctuaire.

Un autre décor frappant, le jardin botanique est soigneusement préservé depuis l'ère Edo. Parmi les nombreuses variétés d'arbres et de fleurs ornant la place figurent 4 espèces emblématiques du pays : le cèdre japonais, le cyprès Hinoki, le pin rouge japonais et le pin parasol. Puis, tout à tour, visitez la bibliothèque Shoro, le Kyozo, le dojo d'Ajikan et le mausolée de Shinzen Daitoku.

Le bâtiment principal du temple Kongobu-ji

Le bâtiment principal arbore une toiture de chaume à l'allure singulière. Sa brillante conception permet de limiter les risques d'incendie grâce aux tensuioke disposés sur le revêtement. A l'intérieur, la salle « Chumon » présente la découpe d'un tronc de cèdre millénaire. Plusieurs pièces et couloirs exposent de magnifiques peintures réalisées au XVI^e^ siècle par l'artiste Kano Tanyu. Un des compartiments abrite un petit temple créé à la mémoire du 1^er^ fils de Toyotomi, Hidetsugu.

Dans le Shinbetsuden, les visiteurs sont reçus avec petite collation en guise de bienvenue. L'Ohiroma héberge les importantes cérémonies et les services commémoratifs bouddhiques comme la fête du solstice d'hiver japonais, le Joraku-e ou encore le festival des fleurs. Ne manquez pas non plus le jardin intérieur Nakaniwa et la cuisine… A noter que certains endroits du temple demeurent interdits aux visiteurs.

Horaires et tarifs

Le temple de Kongobu-ji est ouvert tous les jours selon le calendrier suivant :

  • En été, de mai à octobre : de 8 h 30 à 17 h :

  • En hiver, de novembre à avril : de 8 h 30 à 16 h 30.

La dernière entrée est accordée 30 min avant la fermeture du site.

Le tarif d'entrée est de 500 ¥, soit environ 4,26 €, pour chaque visiteur.

Un ticket combiné Koya-san coûte près de 2 000 ¥ ou 17,03 €.

Une réduction de 20 % est offerte si vous disposez du pass Nankai Koyasan World Heritage Ticket, pour un montant de 2 860 ¥ ou 24,35 €.

Comment s'y rendre ?

Plusieurs bus desservent l'arrêt de bus Senjuinbashi depuis lequel il suffit de quelques minutes de marche pour arriver au temple de Kongobu-ji.

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 45