Hakone

Vous découvrirez le charme des montagnes et de la campagne japonaise à Hakone. La ville loge entre cratères et lacs, à seulement 80 km au sud-ouest de Tokyo dans larégion de Kanto. Point de départ d’une randonnée vers le mont Fuji, Hakone est aussi un lieu de détente avec ses onsens sereins et ses auberges traditionnelles.

Histoire

Hakone émergea au XVIIe siècle avec la création de la route du Tokaido entre Kyoto et Edo. Elle constitua la 10e étape importante parmi les Cinquante-trois Stations du Tokaido indiquées par le peintre japonais Hiroshige. Ses onsens étaient déjà appréciés par les voyageurs en quête de repos à cette époque. La ville tire son nom du volcan Hakone qui la domine.

Aujourd’hui

Seulement 80 km séparent Tokyo et Hakone. Pourtant, le contraste entre ces deux villes est saisissant : si la capitale baigne dans une ambiance frénétique, la station thermale respire la douceur de vivre. Hakone donne lieu à un retour à la nature, à l’écart de l’ancienne Edo impériale. Sa campagne verdoyante vous rafraîchit, tandis que les montagnes appellent à la randonnée. C’est une destination empreinte d’authenticité, populaire tant auprès des touristes que des Japonais. La ville se découvre en toutes saisons, toujours aussi belle et reposante.

Sur l’ancienne route du Tokaido, Hakone est une étape vers la conquête des volcans du Parc national Fuji-Hakone-Izu. Prisée des trekkeurs, elle inspire également les grands artistes, à l’instar de Hiroshige, avec ses vues sur le Fuji-san et le lac miroitant Ashi. Dans le musée Narukawa, nombre de peintures exposent ces scènes naturelles pittoresques, dans le style traditionnel « nihonga ». Le musée en plein air Chokoku No Mori quant à lui exploite pleinement le décor naturel pour valoriser ses expositions. Vous verrez, il fait bon flâner dans son parc arboré, en compagnie de sculptures colossales, avec les montagnes en toile de fond. En déambulant dans les rue s de la ville, il est possible que vous tombiez sur des supports publicitaires à l’effigie de la série animée « Evangelion », car Hakone a servi de modèle pour la conception de la zone Tokyo-3.

Point de départ de randonnées, la ville offre aussi une halte de repos en tant que station thermale. Hakone possède plus d’une quinzaine d’onsens, très fréquentés par les voyageurs depuis l’ère Edo. Bassins couverts ou rotenburos (piscines en plein air), le choix vous appartient pour profiter des bienfaits des eaux chaudes. La majorité des bains sont publics et jumelés avec des ryokans (auberges traditionnelles). Ils sont généralement accessibles aux visiteurs extérieurs. Vous en trouverez quelques-uns aux environs de la gare. La tradition exigeant que l’on se baigne nu, les onsens ne sont pas mixtes, mais des réservations sont possibles pour un moment privé.

Une excursion à Hakone peut se prolonger dans la zone volcanique d’Owakudani qui entoure la ville. Pour y parvenir, vous devez tout d’abord embarquer dans un train à destination de la gare de Gora, puis prendre le funiculaire jusqu’à Souzan et enfin monter dans la télécabine desservant Owakudani. L’ambiance est déconcertante dans cette vallée tantôt lunaire tantôt mystique, avec la présence des sources chaudes, les projections de soufre et les fumerolles. Quelques bassins bouillonnants se prêtent à un bain thermal, avec une vue sur le majestueux mont Fuji. Visitez également les restaurants sur place, histoire de goûter à la spécialité locale : les Kuro-tamago. Il s’agit d’œufs cuits dans les sources chaudes qui, avec le soufre, leur confèrent une couleur noire. On dit que ces œufs posséderaient des vertus régénératives et allongent de 7 ans la durée de vie de ses consommateurs. Mais il ne faut pas pour autant en profiter, car la magie s’annulerait au-delà de deux œufs…

Climat

Hakone hérite d’un climat subtropical humide, mais sa situation au creux des volcans rend le temps quelque peu imprévisible. De manière générale, l’été est caractérisé par la chaleur et l’humidité, tandis que l’hiver est frais. La ville connait deux saisons de pluie : la première s’étend de juin à juillet et la seconde en septembre

Comment s’y rendre

Il existe trois options pour rejoindre Hakone : le train depuis Shinjuku ou Tokyo et la formule Hakone Freepass.

Si vous partez de la gare de Shinjuku, le Limited Express Romance qui circule sur la ligne Odakyu passe par la gare de Hakone Yumoto. Le voyage prend environ 1 h 30. Vous pouvez récupérer vos tickets auprès des guichets, des bornes automatiques, ou les réserver sur internet.

Si vous vous trouvez à Tokyo, vous avez le choix entre prendre laJR Tokaido Main-Line, le Kodama ou le shinkansen Hikari pour desservir Hakone. La durée du trajet et les tarifs varient selon la ligne.

La formule Hakone Freepass est proposée par la compagnie Odalyu. C’est le premier choix des touristes, car le forfait offre un accès gratuit et illimité aux moyens de transport disponibles sur place : bus, train, funiculaire, téléphérique et bateau. De plus, vous bénéficiez de diverses remises sur les tarifs des attractions du mont Fuji, des onsens, des restaurants et des musées. Le pass est valable 2 à 3 jours.

Comment se déplacer

L’idéal serait d’acquérir une voiture de location à Tokyo afin de circuler comme bon vous semble. Sinon, pour rejoindre les attractions, vous disposez de différents modes de transport : le bateau pour traverser le lac Ashi, le bus pour les courses en ville et à sa périphérie, le funiculaire ou le téléphérique pour atteindre la vallée d’Owakudani, etc. Dans ce cas, vous avez tout à gagner à réserver un Hakone Freepass, car ce dernier couvre tous ces trajets, sans besoin d’acheter des tickets à chaque sortie.

VilleVolcan
11 photos

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.