Naha

Quand on évoque Okinawa, on imagine directement une carte postale tropicale. A Naha, vous retrouverez cette ambiance balnéaire décontractée, sauf que la capitale de l’archipel se projette également dans l’ère du temps. Elle a ses attributs de modernité, ses gratte-ciels et ses hot-spots de shopping le long de son avenue principale. Les sites historiques ne manquent pas également, certains sont inscrits au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Visitez absolument cette charmante ville à la riche culture lors de votre voyage au Japon.

Histoire

Naha se situe sur Okinawa hontô, l’île principale d’Okinawa. Le royaume de Ryukyu régnait sur l’archipel aux XVe-XIXe siècles, avant son annexion par l’Empire du Japon en 1879. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les bombardements ont ravagé la totalité de la ville, y compris ses sites historiques. Avec le temps, certains monuments, dont le château de Shuri, ont pu être réhabilités et intégrés au Patrimoine mondial.

Découvrir Naha

Naha ne perd pas de temps pour évoluer, la ville a le vent en poupe. Sur la rue Kokusai-dori, les tours high-tech s’élèvent toujours plus haut, au-dessus des boutiques et des étals de tout poil qui rejoignent le marché couvert de Makishi à l’est. Mais les prémices de la modernisation n’ont pas effacé les traces du passé. Loin du tumulte citadin, promenez-vous dans le quartier artisanal de Tsuboya, bastion de la poterie traditionnelle okinawaïenne. Au nord, le château de Shuri est inscrit au Patrimoine mondial. Les bases américaines attirent également les touristes. Pour découvrir ce monde passionnant, quoique un brin caricaturiste, embarquez dans le monorail de Naha.

Kokusai-dori, la rue du commerce et de la détente

Du shopping à la dégustation de la nourriture okinawaïenne, vous aurez de quoi vous divertir jusqu’au petit matin sur l’avenue principale de Naha. Kokusai-dori regorge de restaurants et de bars pour découvrir la cuisine du terroir et goûter à l’awamori, la liqueur locale. Bon nombre d’endroits proposent des soirées musicales. Voyagez au son du sanshin, l’instrument de musique régional, qui portent les danses Ryukyuan. Les boutiques restent ouvertes assez tard, vous permettant de faire vos emplettes après toutes les visites. Le choix des souvenirs est vaste : poterie Yachimun, bouteille d'awamori, chemise kariyushi, biscuit chinsuko, etc.

Les jardins de Naha, stylés et reposants

Les jardins de Naha illustrent le melting-pot de cultures asiatiques qui caractérisent l’archipel d’Okinawa. Dans le jardin de Fukushuen, le décor vous transporte en Chine. Et on ne parle pas là d’un vulgaire copier-coller. Pour son élaboration, de vrais artisans chinois ont été mobilisés. Le bois, les pierres et autres artefacts proviennent en grande partie de l’Empire du milieu. Comme dans les jardins chinois, le Fukushuen possède lui aussi, au centre, un bel étang peuplé de carpes colorées. Autour, les arbres créent des zones ombragées où il fait bon se poser.

Le Shikinaen quant à lui est un jardin japonais créé à la fin du XVIIIe siècle et restauré après la Seconde Guerre mondiale. C’est aujourd’hui un site du Patrimoine mondial. Un étang, quelques petites îles reliées par des passerelles, une ancienne résidence royale… Le lieu est magnifique et l’ambiance paisible, zen. Un peu plus loin, dans un écrin forestier, des plantes tropicales sont à découvrir.

A la découverte de l’archipel d’Okinawa

La plupart des excursions à Okinawa commencent à Naha. Sans quitter l’île d’Okinawa hontô, vous pouvez programmer une petite escapade dans les collines boisées et les villages de pêcheurs au nord. Pour les amateurs de richesses sous-marines, montez dans le ferry et rendez-vous dans les îles Kerama pour profiter du site de plongée de Zamami-jima. A l’aéroport de Naha, prenez un vol en direction des îles Miyako qui se targuent de leurs plages immaculées, entre mer turquoise et récifs coralliens. Vous pouvez également vous adonner à la plongée sous-marine à Miyako-jima. Les îles Yaeyama quant à eux vous surprendront par leur population d’animaux sauvages. Le Manta Scramble à Ishigaki-jima est le repaire des raies manta, tandis que  l’île d’Iriomote abrite des chats sauvages.

Le climat à Naha

L’archipel d’Okinawa, Naha incluse, profite d’un climat subtropical. La chaleur peut rapidement monter en été, du coup, pensez à apporter de quoi vous protéger (chapeau, crème solaire, etc.) et buvez beaucoup d’eau. En hiver, les températures restent douces, propices au tourisme. Les seules périodes non favorables sont la saison des pluies vers fin mai-début juin et l’arrivée des typhons en septembre.

Choisissez le printemps ou l’automne si vous souhaitez profiter de la détente balnéaire à Naha. Début mai, la Golden Week constitue la haute saison touristique pour les Japonais du continent. A ce moment, la ville et les plages sont souvent bondées. 

Comment s’y rendre ?

L'aéroport de Naha est la principale porte d'entrée de l’archipel d'Okinawa. Il exploite des vols en correspondance avec les grandes villes du Japon comme Tokyo, Osaka et Fukuoka, et accueille également plusieurs compagnies internationales.

L’île d’Okinawa hontô est desservie par le ferry depuis différents endroits du Japon continental, notamment Tokyo, Osaka, Fukuoka, Nagoya et Kobe. Bien que rejoindre Okinawa en bateau soit un voyage passionnant, le prix et la durée peuvent décourager certains. Depuis Tokyo, l’aller-simple dure au moins 44 heures et le billet coûte 22 000 yens en moyenne.

Comment se déplacer ?

Partant de l’aéroport de Naha, le monorail traverse de nombreuses attractions touristiques, comme la rue Kokusai-dori, le centre-ville de Naha et le château de Shuri, et s’arrête à la station Tedako-Uranishi à Urasoe. Avec un pass d’un ou de deux jours, c’est une solution pratique et avantageuse  pour explorer la ville. Pour les lieux qui ne se trouvent pas sur le trajet du monorail, ou bien si vous préférez tout simplement un autre moyen de transport, Naha dispose d’un bon réseau de bus et de voiture de location. La ville est également agréable à visiter à pied ou à vélo.

Que faire à Naha ?

  • Visiter le château de Shuri
  • Profiter des cabarets du Kokusai-dori
  • Déambuler dans le jardin de Fukushuen
  • Faire des courses au marché couvert de Makishi
  • Embarquer dans le monorail de Naha, etc.
Ville
6 photos

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 45