Tono

Tono est une ville bucolique nichée au cœur des montagnes de la préfecture d'Iwate. Entre ruisseaux et forêts, ses fermes au toit de chaume soulignent son décor champêtre. C'est aussi un écrin du folklore japonais connu pour ses légendes de créatures surnaturelles comme le kappa. Kunio Yanagita expose cette riche tradition orale dans son célèbre ouvrage « Tono Monogatari ».

Histoire

Tono loge dans un bassin localisé à une quarantaine de kilomètres à l'ouest de l'océan Pacifique. Bien que son histoire remonte à la période Jomon, la ville moderne fut officiellement fondée en 1954. Bien avant cela, en 1910, la cité fut déjà saluée comme étant la maison du folklore, avec la publication de la collection de contes japonais intitulée « Tono Monogatari » de Yanagita Kunio. Ce dernier visita la contrée à l'aube de l'époque Meiji. Avec l'aide du folkloriste japonais Sasaki Kizen, né à Tono, il recueillit les histoires locales pour constituer l'une des premières collections de légendes nippones. Ces récits sont toujours contés jusqu'à nos jours à travers des spectacles de narration dans les villages folkloriques, les musées et quelques hôtels de Tono.

Tono était auparavant une ville de château et une étape à l'intérieur des terres pour les voyageurs. La cité échappa aux changements excessifs entraînés par la croissance rapide du pays. Elle réussit ainsi à conserver ses précieux vestiges.

Aujourd'hui

Tono diffère des métropoles sophistiquées du Japon comme Tokyo ou Osaka. C'est un lieu empreint de simplicité, une ville rurale aguerrie à la culture agricole traditionnelle dans les collines de la préfecture d'Iwate. Outre ses paysages rustiques, son héritage culturel et en particulier ses contes, en fait un écrin du folklore japonais authentique.

Tono est connue comme le refuge des kappas. Les légendes locales décrivent ces créatures comme de petites tortues humanoïdes avec des visages rouges. Ces êtres malicieux qui résideraient dans le bassin de Kappabuchi seraient à l'origine de nombreux accidents inexpliqués. En raison de leur importance dans la tradition, les kappas sont devenus les mascottes officielles de la ville. Vous trouverez des représentations de kappas un peu partout à Tono, comme les statues érigées en face de la gare.

À environ 10 min de la gare, le sanctuaire Unedori consacré au dieu du mariage fait partie des attractions phares de Tono. C'est un ensemble de petites structures nichées entre de grands arbres d'où pendent des fils de tissu rouge. Selon la croyance, en attachant un morceau de tissu rouge sur un arbre en vous servant seulement de votre main gauche, votre vœu sera exaucé. Le festival Tono Tanabata se tient sur place en août et septembre. C'est une occasion de découvrir la culture locale et de participer à diverses activités telles que le tir à l'arc à cheval. Lors du festival Tono Folk Tales en février, les conteurs locaux relatent les fameuses histoires du Tono Monogatari.

Dans le centre-ville de Tono, vous avez accès à des musées axés sur le folklore local. Le Musée municipal de Tono reconstitue à travers ses expositions la culture populaire et l'œuvre de Yanagita Kunio. Ne manquez pas la vidéo dédiée aux kappas. Le Musée Tono Jokamachi quant à lui parle de Tono en tant qu'ancienne ville-château du clan Nambu. Retrouvez-y des collections d'armes et d'objets du quotidien de l'époque Edo.

Au nord du centre-ville de Tono, le village folklorique Furusato Mura vaut aussi le détour. Le lieu a été choisi pour relancer l'agriculture traditionnelle. Sur place, vous avez la possibilité de participer à diverses activités comme l'artisanat de la paille ou la fabrication de produits avec du bambou. Autre village folklorique à visiter, Takamuro Suikoen Park entrepose sa ferme traditionnelle et ses bâtiments agricoles autour d'un grand étang ouvert à la pêche. Non loin de là se trouve un bain thermal public.

À environ une heure de train de Tono, profitez des sources chaudes de Hanamaki Onsen-kyo, réputées pour leur eau de qualité supérieure. Après un bain dans un « rotenburo », accordez-vous un plaisir gourmand. Goûtez au porc hakkiton qui doit sa saveur sucrée et équilibrée aux eaux minérales locales.

En guise de souvenir de votre voyage à Tono, ramenez un produit d'artisanat local, comme un ustensile de cuisine issu de la ferronnerie traditionnelle Nambu Tekki. Ne manquez pas non plus les bonbons Akegarasu.

Climat

Tono hérite d'un climat tempéré froid de type Cfa selon la carte de Koppen et Geiger. La ville reçoit des précipitations abondantes ; la moyenne annuelle atteint 1 388 mm. Sur l'année, la température moyenne s'élève à 10 °C.

Comment s'y rendre ?

La ligne JR Kamaishi qui relie la ville de Kamaishi et Hanamaki passe par Tono. Au départ de Tokyo, le JR Tohoku Shinkansen vous conduit à la gare de Shin-Hanamaki en trois heures. Arrivé à cette station, embarquez dans le train pour Tono. Le trajet entre Hanamaki et Tono dure environ une heure.

Comment se déplacer ?

Les musées et la gare sont accessibles à pied depuis le centre-ville de Tono. Pour atteindre les attractions à la périphérie de la cité comme le village de Furusato Mura, il vous faut emprunter un moyen de transport local. Des bus desservent la majorité des sites touristiques, mais les services sont limités. La location de vélo se révèle être une solution pratique et économique pour explorer la région de Tono. Des points de location sont disponibles juste en face de la gare. Alternativement, vous pouvez louer une voiture près de la station de Kitakami, à une heure de Tono via la voie rapide Kamaishi Express way.

Que faire à Tono ?

  • Apprécier les légendes du Tono Monogatari au Musée municipal de Tono

  • Recevoir les bénédictions du sanctuaire Unedori

  • Découvrir la culture agricole traditionnelle au village folklorique Furusato Mura

  • S'offrir un bain thermal à proximité de Takamuro Suikoen Park

  • Assister au Tono Folk Tales en février, etc.

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 45