Sado

Les monuments historiques et culturels accentuent le charme de cette île à la beauté naturelle préservée. Sado également appelée Sadogashima, fait partie des destinations estivales tendance dans la préfecture de Niigata, en mer du Japon.

Histoire

Sado fit office de foyer pour les exilés politiques, dont l'ancien empereur Juntoku, le moine bouddhiste Nichiren et le fondateur de Noh Zeami Motokiyo. Leur influence fut d'une grande aide non seulement pour les habitants, mais aussi dans le cadre du développement et du maintien de la richesse culturelle et religieuse de l'île. On peut d'ailleurs, aujourd'hui encore, trouver des traces de ces personnalités illustres à Sado.

La découverte de l'or dans la partie ouest de l'île en 1601, à l'ère d'Edo, marqua un tournant dans l'histoire de Sado. À cette époque, des milliers de personnes en provenance de tout le Japon se rendirent sur place dans l'espoir de faire fortune. Les mines d'or devinrent ainsi le symbole de la prospérité de l'économie locale.

Île de Sado aujourd'hui

La 6e plus grande île du Japon – après Honshu, Hokkaido, Kyushu, Shikoku et Okinawa – se situe à 45 km à l'ouest de la préfecture de Niigata, au nord de la région de Chubu. Sado déploie une superficie de 857 km², avec un vaste littoral de 227 km environ. Sur la rive orientale du lac Kamo , Ryotsu constitue l'unique ville sur l'île, servant à la fois de port extérieur pour Niigata et de centre de pêche et d'administration.

Sado est le terreau d'une riche biodiversité, dont l'environnement naturel forme le Parc quasi national Sado Yahiko. Le Toki, l'oiseau national du Japon , fait la fierté de l'île. Cette espèce aviaire rare se reconnaît à sa crête blanche, son long bec étroit, son visage rouge et son corps blanc de 76 cm environ. Autrefois populaire, non seulement au Japon, mais aussi en Corée, en Chine et dans certaines régions de la Russie, le Toki est actuellement menacé de disparition à cause de la chasse et de la pollution. Cependant, un programme d'élevage a été introduit à Sado et commence à faire ses preuves.

Les plaines de Kuninaka et les chaînes de montagnes parallèles de Kimpoku et Kunimi dominent l'horizon de Sado. Pour admirer le lever ou le coucher du soleil sur l'île, plusieurs établissements proposent des hébergements ou des espaces avec vue panoramique. Au sein des hôtels ou des maisons d'hôtes, des villas privées ou des auberges, appréciez le spectacle dans un cadre japonais élégant et une ambiance hospitalière.

La culture à Sado comprend l'art et des divertissements traditionnels transmis de génération en génération depuis des lustres. Alors que les populations exilées sur l'île contribuaient déjà à l'enrichissement culturel de l'île à partir du VIIIe siècle, les samouraïs et les artisans y ont introduit leur savoir-faire en matière d'extraction de l'or et de l'argent à l'époque Edo. Parmi les traditions perpétuées sur l'île à nos jours, vous avez le Munyoi-yaki, le Sado Okesa, le Sado Noh et les pièces de marionnettes. La célébration de la Terre se présente comme l'événement annuel le plus important sur l'île de Sado. Ce festival de musique a lieu en août, avec la participation du célèbre groupe local de percussionnistes Taiko Kodo.

Les spécialités gastronomiques de Sado sont devenues au fil du temps une des principales raisons de venir sur l'île. La cuisine du terroir se démarque par la fraicheur et la saveur des fruits de mer utilisés pour concocter les menus. S'ajoute à celles-ci la qualité du riz et du saké. Entre autres plats à déguster, essayez le riz craquelin appelé sembei, le sushi, les huitres et les sérielles Japonaises. Côté exécution et service, bon nombre de restaurants du coin rivalisent avec ceux de Tokyo.

Climat

Sado bénéficie d'une météo relativement douce , avec des températures tolérables en hiver et des étés modérés. Ces caractéristiques climatiques, différentes de celles des autres régions du Japon, font de l'île une destination touristique fréquentée tout au long de l'année, surtout par les fans d'activités de plein air comme le ski, le snowboard, la marche, le vélo, la randonnée, la natation ou la plongée.

Comment s'y rendre

Train

De Tokyo, il faut environ 3h pour arriver à l'île de Sado. Le trajet depuis la capitale vers la gare ferroviaire de Niigata suivant la ligne JR Joetsu Shinkansen dure 2h. La traversée en jetfoil pour rejoindre le port de Ryotsu prend à peu près une heure.

Avion

Exploité par la compagnie New Japan, le principal point d'accès international à l'île de Sado par voie aérienne se trouve à Niigata. Chaque jour, 3 à 4 vols de Niigata rejoignent l'aéroport de Sado (SDO) qui se situe près de Ryotsu. Le trajet vers l'aéroport prend environ 15 min en bus.

Bateau

Disponibles au terminal de ferry de la ville de Niigata, deux bateaux assurent la liaison vers Ryotsu sur Sadogashima. Développé par la compagnie Sado Kisen, le jetfoil à grande vitesse dessert également l'île, mais coûte beaucoup plus cher.

Comment circuler sur l'île de Sado ?

Location

Pour une liberté optimale dans vos déplacements sur l'île, louez une voiture, une moto ou un vélo à Ryotsu, Ogi, Aikawa ou Akadomari.

Bus

Plus de 16 lignes de bus desservent l'île de Sado. À l'exception de la ligne Honsen entre Ryotsu et Sawata, il n'existe pas d'arrêts prédéfinis ; les passagers peuvent monter et descendre à tout moment en fonction de leur destination.

Taxi

Pour les petits groupes de touristes, les opérateurs de taxi à Sado proposent des visites guidées.

Que faire sur l'île de Sado ?

  • Observer les Toki dans le parc forestier de Sado
  • Visiter les anciennes mines d'or pour apprendre davantage sur la glorieuse histoire de l'île
  • Découvrir les légendes locales au musée historique et traditionnel de Sado
  • Goûter aux produits de la mer du Japon, etc.

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 45