Hokkaido

Lorsqu’on parle du Japon, on pense d’abord à la capitale high-tech Tokyo ou à Kyoto la cité aux milles temples. Ces deux villes méritent en effet les éloges, seulement, il y a tant d’autres lieux dignes d’intérêt au pays du soleil levant. Vous recherchez les paysages spectaculaires pour la randonnée, des stations balnéaires à l’ambiance décontractée ou des villes à la riche histoire ? Découvrez Hokkaido, l’île la plus septentrionale du Japon.

Histoire

Les Japonais commencèrent à avoir des échanges commerciaux avec les indigènes Aïnous et à s’installer à Hokkaido au XVIe siècle. Le développement de la région, nommée Ezochi jusqu’à la Restauration Meiji, s’opéra surtout à la fin du XIXe siècle. Quelque temps après la guerre de Boshin en 1868, l’amiral Enomoto Takeaki et un groupe de fidèles du shogunat de Tokugawa proclamèrent la fondation de la République d’Ezo sur l’île. La rébellion ne dura pas longtemps, seulement jusqu’en mai 1869. Après le Renouvellement de Meiji, Hokkaido demeura divisée en quatre préfectures pendant de longues années.

Découvrir Hokkaido

Hokkaido, côté terre

Partez à l’aventure au cœur des six parcs nationaux d’Hokkaido. A quelques encablures de la capitale Sapporo, dans le parc national de Shikotsu-Toya, le mont Yotei trace des randonnées tout aussi passionnantes que le mont Fuji sur l’île de Honshu. Prévoyez environ dix heures pour l’ascension de son sommet, mais si vous souhaitez garder du temps pour les autres attractions de l’île, la promenade à travers les forêts de bouleaux et de bambous suffit pour se dépayser. Profitez de votre excursion pour visiter le lac Toya ou la gorge de Hell Valley au Mont Noboribetsu. Pour les trekkeurs expérimentés, Shiretoko et Daisetsuzan desservent des circuits spectaculaires dans la partie orientale d’Hokkaido. Gardez votre appareil photo à portée de main, plusieurs espèces d’oiseaux fréquentent les forêts, qui abritent également des renards et des ours bruns.

En hiver, les vents froids traversant la mer du Japon depuis la Sibérie répandent une poudre d’excellente qualité dans les montagnes d’Hokkaido. L’île compte plusieurs domaines skiables, dont la célèbre station de ski de Niseko, Rusutsu, Furano, Sahoro et Tomamu.

Hokkaido, côté mer

Certaines des plus belles destinations balnéaires du Japon se trouvent à Hokkaido. A deux heures de Sapporo, la plage de Ranshima offre une atmosphère calme et décontractée, propice au farniente sur le sable lisse et à la baignade dans des eaux claires. Plus proche, à 15 min de la capitale, la « Dream Beach » d’Otaru s’adresse aux festoyeurs, avec sa collection de restaurants et de bars qui ouvrent jusqu’au petit matin. C’est le spot préféré des jeunes et des universitaires. Si vous recherchez les beaux paysages marins, rendez-vous à la plage de Shimamu sur la péninsule de Shakotan, où les falaises dominent les eaux tourbillonnantes de la mer du Japon ; ou bien à la plage d’Itanki près de la ville portuaire de Muroran qui a servi de décor à bon nombre de films et de séries télévisées. Tout au nord d’Hokkaido, à Abashiri, embarquez à bord du brise-glace Aurora pour une croisière sur la mer gelée d'Okhotsk.

Hokkaido, côté ville

Ne sous-estimez pas Sapporo, la capitale d’Hokkaido. Certes, moins vibrantes que les mégalopoles du pays, la ville ne manque pas pour autant d’attractions pour les yeux et les papilles. A part la bière éponyme à qui l’on a dédié un musée, goûtez aux ramens locaux, au jingisukan (mouton grillé) et aux produits de la mer du Japon dans les restaurants et les cafés de cuisine ethnique. Faites un tour au parc Shiroi Koibito pour un intermède sucré et chocolaté. Au passage, achetez quelques souvenirs au marché de Jyogai Ichiba. Non loin du centre-ville, le marché de Nijo est également un excellent spot de shopping. En février, en plein cœur de l’hiver, Sapporo s’imprègne de la magie du festival de neige Yuki Matsuri. Pendant sept jours, plusieurs artistes locaux et internationaux mettent en commun leur talent pour sculpter des centaines de statues de glace extravagantes dans le Parc Odori et d’autres endroits de la ville.

A l’extrémité sud de l’île d’Hokkaido, Hakodate porte le témoignage de l’époque coloniale à travers Motomachi, l’ancien quartier résidentiel des étrangers, et le Fort Goryokaku, la première forteresse de style occidental au Japon. C’est également un des derniers bastions de la culture samouraï. Visitez le Musée des peuples du Nord pour découvrir l’histoire des indigènes Aïnous, leur culture et leur artisanat. Surtout, ne quittez pas la ville sans avoir contempler les vues de nuit depuis le mont Hakodate.

Le village patrimoine de Biei, dans la sous-préfecture de Kamikawa au centre de l’île, vaut aussi le détour pour ses vastes plantations de fleurs et les cultures en damiers sur les pentes de collines ; tout comme Furano réputée pour ses champs de lavande en été et son domaine skiable en hiver.

Le climat à Hokkaido

Le Japon traverse quatre saisons distinctes et c’est à Hokkaido que vous pourrez ressentir nettement les variations. Sur l’année, il fait généralement frais et peu humide sur l’île. L’été est doux, certainement le plus confortable au Japon. L’automne s’installe vers la mi-septembre et se caractérise par des températures assez fraîches après le coucher du soleil.  Dans la partie nord de l’île, autour de Wakkanai et d’Asahikawa, il commence à neiger vers la mi-novembre. En hiver, même s’il existe des variations entre les différentes régions, il n’est pas rare d’observer des températures en dessous de zéro. Par conséquent, prévoyez toujours des vêtements chauds. Le printemps s’établit au début du mois de mai, avec la floraison des fleurs sauvages.

Comment s’y rendre ?

L’aéroport de Chitose est le principal point d’entrée sur l’île d’Hokkaido. De nombreux vols internationaux circulent chaque jour sur le site. S’il n’existe pas de liaison directe depuis votre ville ou votre pays, prenez un vol à destination de l’aéroport de Tokyo Haneda ou de Narita, puis un vol domestique vers Chitose. Hokkaido est également connectée au reste du pays par le train JR et le Shinkansen via le tunnel de Seikan. Les ferries, les bus et les voitures de location sont d’autres alternatives.

Comment se déplacer ?

En raison de sa vaste superficie et de ses nombreuses îles périphériques, vous n’aurez sans doute pas le temps de couvrir toutes les attractions d’Hokkaido. L’île dispose néanmoins d’un réseau de compagnies aériennes régionales assez développé qui vous permettra de passer rapidement d’une ville à une autre. Le petit aéroport d’Okadama à Sapporo exploite de nombreux vols à turbopropulseurs. Les trains constituent aussi une bonne option pour rallier les grandes villes, mais pour rejoindre les sites touristiques dans la nature, vous devrez voyager en bus ou bien louer une voiture. D’avril à septembre, Hokkaido est agréable à explorer à vélo. Les pistes cyclables abondent sur l’île et les routes principales disposent pour la plupart de larges trottoirs.

Vous pouvez également réserver un JR Hokkaido Pass si vous pensez voyager en train.

Que faire à Hokkaido ?

  • Faire « la Grande Traversée de Daisetsuzan », un trek de 5 à 7 jours depuis Asahidake vers Tokachidake
  • Explorer la péninsule de Shiretoko, un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO
  • Profiter des joies de la plage à Ranshima ou à Otaru
  • S’adonner au shopping au marché de Jyogai Ichiba à Sapporo
  • S’initier à l’artisanat Aïnou au Musée des peuples du Nord, etc.
Quartier
10 photos

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 45