Matsue

Matsue est située dans la région du Chûgoku et est le chef-lieu de la préfecture de Shimane. Elle se trouve enbordure de la mer du Japon et du lac Shinjien. Parcourue par de nombreux canaux servant de douves, traversé par les rivières Ônashi-kawa et Tenjin-Gawa et tout en rejoignant le lac Nakaumi à l’Est, il lui a été attribué le nom de « la Cité de l’eau ».

Sur une vue d’ensemble, la cité regorge de richesses culturelles inestimables, notamment au centre, à l’est, au nord et au sud de la ville. En allant depuis le château, en passant par ses innombrables sites historiques, ses parcs, ses manifestations festives et une gastronomie assez copieuse, Matsue s’avère être une destination de rêve. Elle représente une image symbolique du fait qu’elle soit érigée autour d’un château très authentique.

Matsue saura vous séduire par la beauté d’un paysage aux allures majestueuses et complétera votre séjour au Japon par une note agréable.

Les origines de Matsue

La légende et les mythes, ayant forgé la ville de Matsue, s’apparente à tout un art. Celle-ci fut construite en même temps que le château sur un marécage au début du XVIIe siècle, datant de l’époque d’Edo. Après une fulgurante victoire menée en l’honneur du premier seigneur du domaine, Horio Yoshiharu, il bénéficia du shogun Tokugawa les pays d’Izumo et Oki, en guise de récompense, lors de la bataille de Sekigahara en 1600.

Pour la construction de cette ville basse, il a usé d’une stratégie en ayant mis en exergue la mise en place des infrastructures d’ensemble, et prenant en compte les facteurs militaires, économiques et politiques. À cette époque, les bateaux exerçaient un trafic important. Les douves externes, dans lesquelles étaient abritées les constructions des guerriers et des marchands, servaient de point de ralliement dans le but de faciliter le transport vers les alentours de la ville. Les temples et sanctuaires étaient rapidement transformés en lieux de rassemblement des troupes. Afin de ralentir l’invasion imminente des attaquants, les routes étaient dessinées en zig-zag.

À cette époque, les habitants avaient surtout misé sur l’économie artisanal, qui s’est transmise de génération en génération. À titre d’exemple, la réalisation des objets en laque Yakumo-nuri, fabrication de bijoux et ornements en agate, sans oublier les poteries en céramique Rakuzan, Sodeshi et Fujina.

Matsue aujourd’hui

Matsue a acquis le titre de patrimoine culturel important grâce à son château achevé en 1611. En 1951, elle a obtenu le statut de ville internationale touristique et culturelle. Comptant près de 206 230 habitants en 2015, le centre-ville a su combiner ses nuances de modernisme et de technologie avancée à une architecture historique et authentique.

Matsue doit également son essor économique grâce un célèbre écrivain britannique. Celui-ci, totalement séduit par sa culture, se fait naturaliser Japonais et prit le nom de Yakumo Koizumi. Depuis, cet illustre auteur a pu ouvrir une passerelle dans le secteur touristique. Des liens étroits ont également été tissés avec Dublin et la Nouvelle-Orléans.

Mitsua, cité aux mille splendeurs

Dans cette cité inédite, les sites à visiter ne manquent pas, moyennant un programme très chargé pour la journée.

Le château de Matsue

Représentant une figure emblématique de Matsue, ce site mérite d’être visité en priorité. C’est l’un des 12 derniers donjons qui a su conserver toute son authenticité au fil des temps.

Depuis le sommet, une vue imprenable s’offre sur la ville, le lac Hinji et le mont Daisen. Cette merveille abrite également de magnifiques jardins, dans lesquels des camélias et des cerisiers fleurissent à la saison du printemps.

La route Shiomi-Nawate

Elle se trouve classée parmi les cents plus belles routes du Japon. C’est un site préservé, longé de pins centenaires et de résidences de samouraïs, dont le Buke-Yashiki, encore conservé et accessible aux visiteurs.

Il est à noter que le pin représente l’unité symbolique de Matsue.

Le pavillon du thé Meimei-an

Celui-ci fut édifié en 1779 et est l’un des plus célèbres pavillons de thé du Japon. Fumay daimyo fut le créateur de cette tradition ancestrale.

Le jardin japonais

Celui-ci consiste en une grande serre qui renferme, durant toute l’année, la fleur emblématique de la ville de Matsue : la pivoine.

Le lac Shinji

Véritable poumon aquatique, il est classé 7e lac le plus immense du Japon. Il se compose, de part et d’autre, d’un gracieux mélange d’eau douce et salée. Tout au fond, admirez un magnifique coucher de soleil à travers ses notes de couleurs et sa beauté exceptionnelle.

Il se trouve également que le lac Shinji assure la plus grande production de shijimi au Japon. Le Centre pour les coquillages Shijimi ouvre ses portes afin d’en savoir davantage sur ces délicieux crustacés.

Le Musée d’histoire de Matsue

Construit près du château et prenant l’apparence d’une résidence de samouraï, ce musée séduit par son histoire et l’image culturelle de la ville. Lors de votre visite, le café vous propose de goûter aux superbes confiseries traditionnelles, les wagashi, accompagné de thé vert. De plus, vous bénéficierez d’une vue sur un jardin traditionnel japonais.

Les sources d’eau chaude ou onsen

La ville de Matsue possède plusieurs sources d’eau chaude.

Matsue Shinji-ko

Elle est alimentée par une source située à 1 250 m sous la terre et peut dépasser le 77 °C. Étant riche en sulfates et chlorates, celle-ci possède des vertus pour soulager diverses maladies, comme les névralgies et les rhumatismes.

La gastronomie à Matsue se traduit par des spécialités culinaires uniques et variées. Entre la blanchaille, les coquillages shijimi, les anguilles, les crevettes, le bar, l’éperlan et la carpe, ces aliments forment les « 7 délices du lac Sijimi ».

Goûtez également aux spécialités de la région, l’Izumo soba. Elles se caractérisent par leur couleur gris foncé, une senteur délicate et une texture particulière. Les plats sont disposés dans des bols appelés warigo, un vrai régal !

Conditions climatiques à Matsue

La cité d’eau connaît un climat maritime, basé sur plusieurs facteurs météorologiques. Les précipitations sont présentes tout au long de l’année avec des températures variables. Celles-ci s’avèrent assez agréables entre les mois de Mai à Octobre. C’est également la meilleure période pour envisager une visite dans la ville de Matsue.

Comment se rendre à Matsue ?

Si vous comptez vous rendre à Matsue, sachez qu’il existe plusieurs lignes ferroviaires qui desservent la région. La gare de Matsue se trouve être la principale gare de la ville. La compagnie JR West assure les trajets par les lignes San’in et Kisuki. Celle de Kita-Matsue est prise en compte par Ichibata Electric Railway.

En outre, deux aéroports régionaux permettent l’accès à la ville de Matsue, ceux d’Izumo et de Yonago-Miho.

Les moyens de transport à Matsue

Il existe divers moyens pour circuler dans la ville de Matsue.

Plusieurs lignes de bus sont disponibles dans la ville. Si vous souhaitez visiter les parcs d’attraction, optez pour la ligne Lakeline. Les bus circulent à une fréquence toutes les 20 mn. Un ticket à tarif unique se procure à 200 ¥ pour les adultes à 100 ¥ pour les enfants. La journée est évaluée à 500 ¥ pour les adultes et à 250 ¥ pour les enfants. Les véhicules sont facilement reconnaissables grâce à leur style rétro et leur couleur rouge. En outre, les bus municipaux et Ichibata sont toujours de service.

Les taxis se stationnent généralement devant les deux gares de Matsue. Il est possible d’en héler un si le véhicule est encore vide. Pour une réservation, il existe plusieurs entreprises qui sont à votre disposition. Pour cela, il faudra juste effectuer un appel téléphonique.

Une autre option de circuler dans la ville est d’opter pour la location de vélo. C’est l’un des moyens les plus simples et pratiques pour découvrir le site à votre guise. Les services de location ont adopté un système sur la manière de rendre le véhicule emprunté. Vous pouvez remettre votre vélo sur n’importe quel lieu marqué d’un astérisque.

Le bateau permet également de circuler facilement autour du château et travers la ville. Matsue dispose de 3 embarcadères et des bateaux de plaisance Horikawa sillonnent les anciennes douves navigables. Un ticket est valable pour la journée. Vous pourrez monter à bord autant de fois que vous le souhaitez, tout en profitant d’un paysage époustouflant.

Dans certains cas, quelques minutes de bonne marche suffisent pour se déplacer dans la ville. Aux passionnés de randonnée, visitez la ville en flânant dans ses rues animées ou au bord du lac Shinji.

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H