Temple Osenji

Entre mer et montagnes, Kinosaki Onsen est un village de sources thermales bien loin du tumulte urbain, idéal pour rasséréner. Un yukata sur le corps et des sandales getas aux pieds, rejoignez le ballet des vacanciers passant d’un bain à un autre parmi les sept onsens publics, à moins que vous n’aviez prévu de vous balader sur les bords du canal qui traverse les rues. Peu importe, si vous comptez vous baigner, sachez qu’il y a un petit rituel à suivre. Il faudra tout d’abord que vous alliez au temple Osenji de Kinosaki Onsen pour saluer les gardiens et solliciter leur bénédiction afin de favoriser votre expérience onsen.

Histoire

Le temple Osenji renferme une riche histoire liée aux eaux thermales du village de Kinosaki Onsen. Il a été fondé en 738 par le moine Dochi Shonin qui, quelques années auparavant, y avait fait émerger une source chaude aux vertus miraculeuses au bout de 1 000 jours de prière. Avant de se baigner dans les sources sacrées, les malades passaient jadis par le temple pour recevoir les bénédictions de guérison du gardien. On leur donnait un yu-shaku, une louche spéciale pour recueillir l’eau une fois dans les bains. Sans cet outil, ils ne pouvaient pas accéder aux sources. Les Japonais respectaient minutieusement ce rituel jusqu’à la période Edo.

Découvrir le temple Osenji à Kinosaki

Comme beaucoup l’ont fait avant vous, rendez visite aux moines du temple Osenji pour obtenir leur bénédiction avant de profiter des bains thermaux de Kinosaki Onsen. En même temps, découvrez l’histoire millénaire et les trésors de ce lieu hautement vénéré au Japon.

Les joyaux du temple Osenji

La légende raconte que dans les temps anciens, un sculpteur bouddhiste nommé Keimon vint à Kinosaki pour se soigner. Lorsqu’il rejoignit les bains, il vit dans la rivière une statue inachevée de Kannon, dont il était l’auteur. Celle-ci avait porté malheur aux villes où elle échoua précédemment. Keimon décida alors de terminer son œuvre et la confia au moine Dochi Shonin. Depuis, la statue du « Bodhisattva de la miséricorde aux mille bras » est soigneusement conservée dans le temple Osenji et n’est exposée aux yeux du public que durant trois ans, tous les 33 ans.

Avant l’autel de Kannon, au fond d’une petite pièce, il y a un modeste sanctuaire contenant la statue de Dochi Shonin devant laquelle plusieurs yu-shaku sont disposés. Dans la tradition, ces louches en bois servaient de substituts aux mains de Bouddha ou des divinités shintos. En tant qu’objets sacrés, leur utilisation faisait l’objet de certaines règles et coutumes. Sachez qu’il y a une étiquette à respecter concernant les bains thermaux à Kinosaki Onsen. Les instructions sont illustrées sur des serviettes à mains disponibles au kiosque du temple et dans certaines boutiques environnantes.

Des preuves de la guérison des malades

Parfois, on ressent le besoin de voir pour croire et rassurez-vous, le temple Osenji a de quoi défendre les pouvoirs de guérison des sources locales. Rendez-vous dans la salle Yakushido, au pied du mont Daishi, pour découvrir de nombreuses pièces à conviction.

Lorsque les eaux curatives de Kinosaki Onsen sont devenues populaires, des personnes handicapées physiquement de partout le Japon sont arrivées dans le village afin de soulager leur douleur ou suivre un traitement. Beaucoup ont trouvé la guérison et en guise de preuve et de remerciement, ceux-ci ont laissé leurs cannes et autres aides à la mobilité devant l’autel du temple Osenji. Certains de ces vestiges sont encore visibles à ce jour dans les avant-toits.

Les sept onsens de Kinosaki

A Kinosaki Onsen, le bain fait partie de la tradition et les sept onsens publics du village en sont les bastions. Les eaux des sources chaudes possèdent des vertus pour le traitement des états de fatigue, des troubles musculaires et des problèmes de digestion. En séjournant dans un ryokan, vous obtiendrez un pass onsen qui vous permettra d’accéder gratuitement aux sept bains publics de Kinosaki Onsen. Des kiosques vendent des pass séparément pour les visiteurs de court passage. La majorité des établissements thermaux ouvrent à 7h et ferment à 23h. Rassurez-vous, les tatouages sont acceptés.

Comment s’y rendre ?

Le bâtiment principal du temple Osenji se niche à mi-hauteur du mont Daishi. Il existe deux façons d’y parvenir : soit vous empruntez le téléphérique de Kinosaki Onsen, soit vous vous adonnez à une randonnée de 15 min environ suivant un chemin montant de 500 marches en pierre. La plupart des visiteurs optent pour le téléphérique, celui-ci desservant le sommet de la montagne. La vue depuis les toits du mont Daishi est à couper le souffle, si bien qu’elle a reçu une étoile Michelin pour sa beauté. Bien que moins haut, le temple Osenji offre aussi un beau panorama sur Kinosaki Onsen et l’horizon.

Rejoindre Kinosaki Onsen

Avec un JR pass, embarquez dans le Shinkansen à Osaka ou à Kyoto. Le train passe généralement toutes les heures. Le voyage jusqu’à Kinosaki Onsen prend environ 2h40. La majorité des lignes sont directes, mais certaines comptent un transfert à Fukuchiyama. Le village de sources chaudes est aussi accessible par la voie ferroviaire depuis Himeji et Kobe respectivement situés à 1h50 et 2h40. Si vous préférez le bus, des véhicules mènent à Kinosaki depuis plusieurs villes de la préfecture de Hyogo.

Horaires et tarifs

Le temple Osenji à Kinosaki Onsen est ouvert tous les jours de 9h à 16h30, sauf les 2e et 4e jeudis du mois, ainsi que les jours fériés. L’entrée coûte 400 yens.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 45