Temple Rinno-ji

Trois bouddhas géants trônent dans son sanctuaire. Rinno-ji, un temple bouddhiste de la ville de Nikko implanté au pied du mont Nantai dans le parc national de Nikko , figure au Patrimoine mondial de l'humanité. À l'extérieur de ce lieu de culte et de retraite, le décor composé de cèdres et de forêts luxuriantes se confond harmonieusement avec la nature environnante.

Histoire

Le temple auparavant appelé « Mangan-ji » appartenait à la secte Tendaï. Il fut érigé en 766 par le moine bouddhiste Shodo Shonin, qui fonda également le sanctuaire Futarasan-jinja.

Entièrement détruit, puis rebâti au XVIIe siècle, le bâtiment fut agrandi et renommé Rinno-ji. 15 édifices et un mausolée dédié au premier shogun y furent créés.

Le temple de Rinno aujourd'hui

Certaines parties du domaine font l'objet d'une rénovation, mais l'essentiel est accessible au public. Le complexe de Rinno-ji illustre la coexistence de deux religions japonaises : le bouddhisme et le shintoïsme. Outre l'onsen dissimulé au sein du temple, bon nombre d'éléments du site sont considérés comme des « biens culturels importants » du pays. Les moines Tendaï utilisent actuellement le sanctuaire comme leur quartier général.

Particularités du Rinno-ji

Le charisme du Rinno-ji frappe au premier regard. Pour parvenir sur les lieux, empruntez l'allée sur votre gauche, juste après le pont sacré Shinkyo.

Passée la porte d'entrée Nio, admirez le mausolée du shogun Iemitsu Tokugawa , reconnaissable à sa couleur rouge vermillon. Après avoir arpenté un escalier, vous arrivez au niten-mon qui expose des portraits de Komokoten et Jikokuten - d'autres divinités, telles que Yasha-mon, sont représentées dans divers emplacements du temple. Vous passez ensuite dans une cour moyenne dotée d'un beffroi et de la Tour du Tambour.

La résidence des prêtres supérieurs Hon-Bo conserve précieusement des stèles appartenant à la famille impériale. Découvrez-y un autel de laque recouvert de feuilles d'or. Pour la petite anecdote, l'endroit fut la demeure du général américain Grant en 1879.

Le principal centre d'intérêt du temple Rinno-ji se situe au nord du site : le Hondo ou Sambutsu-Do , signifiant littéralement « hall des Trois Bouddhas ». Ces gigantesques statues dorées (8 m de hauteur) représentent 3 divinités : « Amida Nyoray », « Joichimen Kannon » ou « Kannon aux 11 visages »et « Kannon Bato aux mille bras » dont le front est surmonté d'une tête de cheval et qui a pour rôle de protéger les animaux. Ils forment, en quelque sorte, l'emblème de la région. En outre, vous pouvez apercevoir un temple zen au bord du lac de Chuzenji , près de la tombe du shogun Iemitsu Tokugawa.

Autres merveilles cachées dans le temple Rinno-ji, deux portraits dépeignent les moines Ryogen et Tenkaï. Cherchez aussi la réplique architecturale d'un élément du temple Enryaku-ji à Kyoto : la colonne de métal Sorin-tô.

Juste en face du bâtiment, le jardin paysager Shôyô-en offre un décor exceptionnel, surtout automne. Tout près, la salle du Trésor Hômotsu-den expose des faits liés au bouddhisme et à la famille Tokugawa. Et ne quittez pas le temple sans avoir vu le Gohoten-Do connu pour ses statues de Bishamon, de Benzai Ten et Daikoku.

Si l'envie vous prend, vous pouvez prolonger votre visite dans les bâtiments annexes :

  • Jogyedo et Hokkedo
  • Sanjunoto
  • Kaizando

Comment s'y rendre ?

Le temple de Rinno-ji est accessible à pied depuis la gare de Nikko. Le trajet nécessite environ 45 min de marche. Il est également envisageable de s'y rendre depuis la gare de Tobu Nikko.

Toujours aux mêmes points de départ, vous pouvez emprunter le bus touristique World Heritage Tour et descendre aux environs du temple Rinno-ji. Le voyage dure une quinzaine de minutes. Le tarif est de 500 ¥ pour un adulte et 250 ¥ pour un enfant.

Si vous conduisez, prenez la Nikko IC qui se trouve à 10 min de Tohoku Expressway.

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 45