Péninsule de Noto

La ville de Nanao 七尾, située à la base de la péninsule de Noto (Noto han-tô 能登半島) vous invite à participer à son festival et à découvrir ses bougies artisanales.

La péninsule de Noto, qui couvre tout le Nord de la préfecture d' Ishikawa , est une belle destination de vacances. A voir notamment : la petite ville de Nanao, au Sud-Est de la presqu'île.

Le 5 mai est le jour de la fête des enfants, qui est également le jour du festival de Nanao. Ce jour-là, au lieu du traditionnel o-mikoshi, à Nanao, ce sont d'énormes chars appelés dekayama でか山. Le mot deka-yama en Japonais fait penser à une "énorme montagne", et c'est en effet ce à quoi ressemblent ces chars.

Au nombre de trois, ces chars pèsent chacun plusieurs tonnes et son déplacés dans la ville à la main! Les hommes, groupés à l'arrière des chars manipulent d'énormes leviers et poussent des cris indescriptibles pour faire bouger cette masse de quelques centimètres à la fois. Inutile de dire que faire le tour de la ville prend donc plusieurs heures, le temps de célébrer l'événement dignement (en se désaltérant à la bière et aux kakigôri カキ氷).

Outre le festival des dekayama, la ville de Nanao est aussi très fière de ses bougies japonaises artisanales, les wa-rôsoku 和ろうそく.

Les wa-rôsoku sont fabriquées à partir de papier japonais (washi 和紙) et de cire extraite de "l'arbre à cire" (haze 櫨). Les bougies traditionnelles fabriquées à Nanao produisent une grande flamme, résistante au vent, rejettent peu de fumée et sont source d'apaisement.

Le plus souvent blanches ou rouges, celles-ci sont parfois aussi décorées de motifs peints. On allumera une wa-rôsokuen famille ou entre amis, pour célébrer un jour de fête, pour commémorer un événement important, ou simplement pour créer une ambiance.

Enfin, si vous vous promenez dans les rues de Nanao, vous pourrez admirer chez de nombreux commerçants des noren 暖簾 tout à fait particuliers. Un noren est une sorte de court rideau comportant plusieurs entailles verticales, qui orne la devanture de nombreux commerces japonais. Mais les noren de Nanao sont des hanayome-noren 花嫁のれん, c'est-à-dire des "noren de mariée". La tradition de la région veut en effet que les parents de la jeune femme qui est donnée en mariage lui confectionnent un noren qui fera resplendir sa beauté. Lorsque celle-ci se rendra chez ses futurs beaux-parents, le noren sera accroché à l'entrée de la chapelle bouddhiste où reposent les ancêtres (le butsuma 仏間). Certains des noren que l'on peut admirer à Nanao datent même de l'époque Meiji!

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 45