La gorge de Kurobe

La gorge de Kurobe forme un magnifique ravin boisé dans les montagnes escarpées des Alpes japonaises , dans la préfecture de Toyama au nord du pays. Ses paysages exceptionnels et ses vestiges peuvent être vus à partir d'un torokko , une ligne ferroviaire touristique.

Histoire

Desservant la région de la Gorge de Kurobe, la ligne ferroviaire Koretetsu fut construite par la compagnie Kansai Electric Power pour aider à la construction des barrages sur la rivière Kurobe. Le chemin de fer fut opérationnel en 1926 et s'étendit jusqu'à Keyakidaira en 1937. À cette époque, les trains transportant les matériaux et les ouvriers furent appelés les Torokko. Aujourd'hui, ce terme désigne les trains touristiques. Le service des passagers commença en 1953.

En 2008, le Kansai Electric Power Compagny exploitait 27 locomotives, 138 trains pour des voyages et 322 wagons de fret.

La gorge de Kurobe aujourd'hui

La gorge de Kurobe est découpée par la rivière Kurobe, d'où son nom. Faisant partie des gorges les plus profondes du Japon , le passage s'étend le long d'un ravin très raide en forme de V, dont l'escarpement le plus haut culmine à plus de 1500 m de hauteur.

La Gorge de Kurobe dévoile un riche paysage naturel parsemé de monuments historiques et culturels. Elle jalonne des falaises presque verticales, des forêts vierges, de petites sources thermales, des musées, des barrages et des ponts surprenants. Le pont Shin Yamabiko figure parmi les joyaux de la région. Cette structure gigantesque de couleur rouge enjambe la rivière Kurobe sur 166 m de longueur. C'est le plus long et le plus beau pont de la zone.

Traversant la région de la Gorge de Kurobe, la ligne ferroviaire Koretetsu commence à la station de Unazuki et se termine à Keyakidaira. Les Torokko parcourent une distance sinueuse de 20 km pendant 80 min, en passant par 20 ponts et 40 tunnels. Les trains effectuent trois arrêts, en l'occurrence à Kuronagi, Kanetsuri et Keyakidaira, pour permettre aux touristes d'apprécier de plus près les sites touristiques aux alentours de ces stations. Pour profiter pleinement des paysages, organisez votre voyage entre mi-octobre et mi-novembre, lorsque le rouge et l'orange des feuilles automnales s'exposent.

Située juste à l'entrée de la Gorge Kurobe, la ville de Unazuki Onsen , point de départ de cette aventure pittoresque, est populaire auprès des touristes. Retrouvez-y quelques bains thermaux, des hôtels, des ryokans, des musées, des boutiques de souvenirs et divers sentiers de randonnée menant directement à la gorge.

Le trajet du Koretetsu se termine à Keyakidaira. Culminant à 600 m d'altitude, cette station terminale dispose de sa propre terrasse d'observation. Depuis cette plateforme, il est facile d'avoir une vue d'ensemble sur la nature intacte. La source thermale de Babadani-onsen se trouve à quelques kilomètres de Keyakidaira. Avec la vapeur qui se mélange aux teintes écarlates des feuilles automnales, cet endroit incite ses visiteurs à un bain en plein air.

Comment s'y rendre ?

Depuis Tokyo, prenez la ligne JR Hokuriku Shinkansen pour atteindre la station de Unazuki Onsen en 2 h 30.

Via un train local, comptez 50 min environ pour effectuer le trajet entre Toyama et la gare Unazuki Onsen.

Horaires et tarifs

Les trains de la ligne ferroviaire de la Gorge Kurobe circulent entre 8 h et 16 h 30 ; le dernier départ se fait à 15 h 40. La ligne est fermée pendant la saison d'hiver , entre fin décembre et mi-avril.

Le trajet depuis la station de Unazuki jusqu'à Keyakidaira coûte 1710 yens. Pour avoir des sièges plus confortables, il convient d'avancer un supplément de 370 à 530 yens.

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 45