Les 5 lacs Fuji

La pittoresque région des cinq lacs Fuji ou Fujigoko se situe au nord du mont Fuji. C’est une étape vivement recommandée avant une randonnée sur mystique volcan japonais. Sur place, vous avez le choix entre plusieurs activités en plein air, sports nautiques et loisirs de neige pour assouvir vos envies de détente.

Histoire

La région de Fujigoko doit son existence aux coulées de lave issues des multiples éruptions du volcan Fuji il y a des centaines d’années. Les lacs sont pour la plupart reliés entre eux par des voies d’eau souterraines ayant jadis formé un immense plan d’eau.

Les 5 lacs Fuji

Les lacs Kawaguchiko, Saiko, Yamanakako, Shojiko et Motosuko logent à la frontière sud de la préfecture de Yamanashi, au pied du mont Fuji, d’où leur nomination. Ils résident à environ 1 km d’altitude, ce qui en fait les piscines naturelles les plus hautes du Japon.

Le lac Kawaguchiko

Faisant 13 km de circonférence, le lac Kawaguchiko est le plus grand et le plus accessible des cinq lacs Fuji. Il se prête à de nombreuses activités touristiques : randonnée, vélo, pêche, canotage, etc. Sur ses rives se dressent de grands hôtels et des ryokans. Sa situation à proximité du mont Fuji en fait un excellent lieu d’observation du volcan. C’est un bon point de départ pour une randonnée dans la montagne.

Le lac Yamanakako

Situé à l’est des quatre lacs, Yamanakako est la plus haute piscine naturelle du Japon, avec une altitude de 980 m. Après Kawaguchiko, c’est le plus grand lac de Fujigoko. De petites villes et des spots de camping l’entourent. Plusieurs activités sont également disponibles sur les lieux : planche à voile, tennis, etc.

Le lac Saiko

Le lac Saiko se trouve à environ 1 km à l’ouest du lac Kawaguchiko. Il possède une circonférence de 10.5 km. C’est un site de pêche, de planche à voile, de jet-ski et de navigation de plaisance. Vous trouverez divers espaces de campings d’été sur ses bords.

Le lac Shojiko

Shojiko, le plus petit des cinq lacs, s’étend sur 2.5 km de circonférence. Il réside à 5 km à l’ouest du lac Saiko. Autres les activités de plein air, cet endroit propose de meilleures vues sur le mont Fuji.

Le lac Motosuko

Avec une profondeur de plus de 140 m, le lac Motosuko fait partie des dix lacs les plus profonds du Japon. C’est la masse d’eau la plus occidentale dans la région de Fujigoko. Les sports nautiques sont à l’honneur sur place : planche à voile, canotage, pêche, etc.

La région de Fujigoko s’entoure de cerisiers qui, à leur floraison au printemps, transforment le site en un paradis de couleur rose. Le rouge des fleurs et des feuilles d’automne crée également un spectacle envoûtant. La contrée possède une culture et une histoire riches, comme en témoignent ses musées, ses pagodes, ses villages traditionnels, ses grottes, ses temples, ses sources thermales et ses réserves naturelles. La pagode Chureito fait partie des attractions préférées des touristes, de par son architecture singulière et son environnement pittoresque. Pour connaître la vie des habitants, visitez le village Oshino Hakkai. Malgré sa petite taille, cette localité héberge des restaurants, des boutiques et des marchés de rue. Le musée Hannoki Bayashi Shiryokan situé près du grand étang du village relate l’histoire de la région de Fujigoko.

Comment s’y rendre ?

Bus

Depuis Tokyo, les bus de la gare Shinjuku vous conduisent dans la région des cinq lacs Fuji en 1 h 45 environ, en passant par la gare de Fuji-San et la station de Kawaguchiko. Certains véhicules continuent le trajet jusqu’au lac Yamanaka.

Des bus standard circulent tous les jours à l’intérieur de la région de Fujigoko pour relier les lacs. La ligne Saiko couvre la partie sud de Kawagushiko et tourne autour du lac Saiko. Il existe un arrêt à chaque attraction touristique : lacs, musées, villages et lieux de divertissement.

Train

Le train JR Chuo Line de la gare de Shinjuku à Otsuki prend 1 h 10 pour arriver à la station de Kawaguchiko.

À pied

Il est facile d’atteindre des sites d’intérêt à pied depuis la gare, mais d’autres requièrent un bus ou un taxi, comme le parc zoologique Asahiyama Dobutsuen et le musée du saké d’Otokoyama.

À vélo

Le terrain est plat dans la majeure partie de la cité, ce qui vous permet de vous déplacer en vélo en été. Des bicyclettes sont disponibles en location auprès de l’office de tourisme et de certains hôtels.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 45