Daisetsuzan

Un parc de plus de 220 000 ha en plein cœur de l'île d'Hokkaido! Daisetsuzan qui se traduit par « grandes montagnes enneigées » évoque les cinq sommets culminant majestueusement à plus de 2 000 m d'altitude au sein du site.

Histoire de Daisetsuzan

Le projet de création du Parc national de Daisetsuzan date de 1932. Établie sur une surface de 226 781 ha en 1934 sous l'influence du maire Ryutaro Ôta, la réserve servit de terrain d'entraînement pour l'armée lors de la Guerre du Pacifique en 1941. Plus tard, les régions de Sounkyo, Yokumanbetsu et Nukabira furent successivement intégrées au parc national. En 1971, Daisetsuzan devint une zone de protection spéciale. En 1995, une révision du district permit ensuite au parc d'élargir sa superficie à 226 764 ha.

Le parc national de Daisetsuzan Aujourd'hui

Daisetsuzan ou Taisetsuzan est un paradis naturel au cœur de l'île d'Hokkaido. Plusieurs volcans, des cascades sulfureuses et une végétation alpine vivifiante façonnent son paysage sauvage. C'est le terrain de jeu des montagnards et des amateurs de sports d'hiver. Daisetsuzan ravit également les passionnés d'animaux avec sa faune diversifiée. Parmi les vedettes du parc, vous avez le hibou de Blakiston qui peut mesurer jusqu'à 70 cm. Nommé « Kotan koro kamui » par les Aïnous, cet oiseau tient le rôle de protecteur de la région. En ce qui concerne la flore, pas moins de 250 espèces de fleurs alpines jonchent les prairies.

Il faut compter plusieurs jours pour couvrir toutes les attractions du Parc national de Daisetsuzan en raison de sa large superficie. De plus, chaque saison possède son lot d'attraits. Pour ce faire, vous pouvez organiser votre circuit en fonction de trois zones bien distinctes.

Le mont Tokachi

La chaîne volcanique du mont Tokachi se déploie au sud-ouest du parc. Ces montagnes vertigineuses s'aperçoivent depuis les plaines limitrophes. Sur place, les crêtes et les canyons profonds montrent le côté indompté de Daisetsuzan. Les sentiers de randonnées débutent pour la plupart au sud de la zone, aux alentours de la ville de Furano. À quelques kilomètres de là, les cascades de la rivière Nunobe apportent une touche rafraîchissante au cadre pittoresque. L'ascension vers le mont Furano commence au niveau de l'onsen de Tokachidake. Depuis les hauteurs du mont Tokachi, la vue sur la plaine de Genshigahara et ses étendues de conifères est à couper le souffle.

Omote Daisetsuzan

Situé au nord du parc, le site Omote Daisetsuzan est accessible depuis Asahikawa , la seconde plus grande ville de la province d'Hokkaido, et les onsen d'Asahidake et de Sounkyo. Cette zone comporte plusieurs parcours de randonnées donnant sur une quinzaine de volcans, dont le mont Asahi connu comme le plus haut sommet de l'île (2 291 m). Pour atteindre ce pic portant le surnom de « toit d'Hokkaido », l'onsen d'Asahidake constitue un bon point de départ. Après quelques minutes de marche, vous parvenez à la station de Sanroku où vous pouvez prendre le téléphérique jusqu'à Sugatami. De là, comptez environ trois heures de montée à travers un sentier rocheux, entre les fumerolles et les blocs de soufre, pour arriver au sommet d'Omote Daisetsuzan. Ce circuit attire beaucoup de touristes pendant la saison d'automne. Dès la mi-septembre, les feuilles rouges recouvrent petit à petit la zone jusqu'à la revêtir d'un beau manteau de feu.

Une autre proposition de trail dans la zone Omote Daisetsuzan consiste à randonner en direction du mont Kuro (2 000 m). Au départ de l'onsen de Sounkyo , vous embarquez dans le téléphérique, puis dans les remontées mécaniques pour atteindre le pic. Vous pouvez également effectuer le trajet à pied. Dans ce cas, selon vos capacités, l'ascension prend 2 h 30 à 3 h 30. Une fois au sommet du mont Kuro , laissez-vous séduire par la vue sur le paysage formé par les crêtes et les étendues de fleurs sauvages.

Si vous avez le temps, le mont Tomuraushi situé un peu plus au sud de la zone Omote Daisetsuzan vaut également le détour. Cette contrée surnommée Kamuimintara ou « jardin des dieux » est dominée par un vaste plateau fleuri. Des espaces de campings sont disponibles dans certaines parties du site pour une nuit insolite.

Higashi Daisetsuzan

La zone Higashi Daisetsuzan s'étend à l'est du parc. Desservie par la route nationale 273, cette contrée s'ouvre sur deux lacs de caractère : Nukabira et Shikaribetsu. En été, ces masses d'eaux se prêtent à d'agréables balades en canoë. En hiver, de janvier à mars, Shikaribetsu gèle pour donner lieu au festival atypique Shikaribetsuko Kotan. Un village de glace nait alors sur ses eaux, une cité éphémère constituée d'architectures imposantes. Plusieurs services sont disponibles sur place pour agrémenter votre séjour : bar, rotenburo (onsen en extérieur), loisirs d'hiver, etc.

Climat

Le Parc national de Daisetsuzan hérite d'un climat alpin relativement rude. Du pergélisol se développe sur les terres situées à haute altitude. Selon les parties de la réserve, la température peut être inférieure à 0 °C ou atteindre 18 °C. La période la plus sévère s'étend d'octobre à juin, marquée par un froid glacial et de fortes chutes de neige. Le temps se réchauffe à partir du mois de mai, mais quelques lames de glace peuvent perdurer toute l'année.

Comment s'y rendre ?

Sounkyo est le point d'entrée le plus prisé par les touristes desservant le Parc national de Daisetsuzan. Cette ville se situe à une demi-heure de la ville de Kamikawa et à deux heures d'Asahikawa, en bus. Des navettes à destination d'Asahidake sont également disponibles à la gare d'Asahikawa.

L'aéroport le plus proche du parc se trouve à Asahikawa.

Comment se déplacer ?

Les transports publics sont extrêmement limités dans le Parc national de Daisetsuzan. Pour circuler dans cette vaste réserve, optez plutôt pour la location de voiture dans la ville d'Asahikawa. L'entrée au parc est gratuite. Certains parkings sont en libre-service, d'autres payant.

Que faire dans le Parc national de Daisetsuzan ?

  • Gravir le mont Asahi
  • Admirer les cascades de la rivière Nunobe
  • Se revitaliser dans les onsen
  • Guetter le hibou de Blakiston
  • Assister au festival Shikaribetsuko Kotan en hiver, etc.

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 45