La vallée de Kiso

La vallée de Kiso se tapit le long des Alpes japonaises et de la rivière Kiso , entre la préfecture de Nagano et de Gifu. Avec la région de Minokamo à Gifu et Inuyama à Aichi, elle forme une partie du « Rhin du Japon ». Son ambiance séculaire contraste avec l'authenticité sauvage de ses paysages, une ode à un voyage dans le temps pour les visiteurs.

Histoire de la vallée de Kiso

Cinq routes principales furent aménagées autour de Japon à l'époque d'Edo (1603-1868). Parmi celles-ci, la route Nakasendo occupait une place importante sur le plan commercial. S'étirant sur 533 km de longueur depuis Kyoto, cette dernière favorisait le développement de l'industrie du bois utilisant les abondantes ressources forestières locales. Pèlerins bouddhistes, marchands et samouraïs suivaient cette voie pour rejoindre Edo. Connues sous le nom de « Juku », les villes situées à l'intérieur de la vallée de Kiso servaient d'étapes lors d'un voyage sur la route Nakasendo.

La vallée de Kiso aujourd'hui

Entre d'imposantes falaises, la vallée de Kiso s'étire sur 52 km d'est en ouest et sur 63 km du nord au sud. Son paysage dominé par une végétation luxuriante et des montagnes majestueuses constitue un véritable trésor naturel.

La vallée est traversée par l'ancienne route commerciale de Nakasendo. La section de Kisoji , qui s'étend sur une distance de 70 km, attire spécialement les touristes. Celle-ci serpente à travers une colline boisée, de petits hameaux et des sanctuaires séculaires. Jusqu'à aujourd'hui, la route de Nakasendo conserve son aspect d'antan. Les voitures y sont interdites pendant la journée. Les lignes téléphoniques et les câbles électriques sont cachés sous terre. La voie jalonne le refuge d'une riche biodiversité comprenant des lions, des tigres et des ours.

La vallée de Kiso abrite environ 11 villes appelées « juku » ou villes postales. Magome et Tsumago sont les mieux préservées. Les villes montagnardes de Nakatsugawa et de Narai valent également le détour. Chacune de ces stations d'hébergement sur l'ancienne route d'Edo conserve jalousement leur histoire.

Magome loge dans les collines de Kiso. Comme dans toutes les autres villes de la vallée, ses bâtiments affichent une architecture unique ravivant l'ambiance de la période Edo. Autrefois utilisés comme des auberges, les Honjing et Wakihonji datent des années 1990 et demeurent les plus importants édifices de la cité. Ceux-ci ont été reconvertis en musée consacré à la culture locale.

Située à environ 8 km de Magome, Tsumago reproduit merveilleusement bien la magie des villes postales de Nakasendo. Ce petit bourg dispose également d'un Wakihonji fondé au XIXe siècle. Derrière ce bâtiment, un petit musée expose plusieurs documents traduits en anglais relatant l'histoire de la vallée de Kiso.

Le petit village traditionnel de Narai se trouve à environ 20 km au nord de Shiojiri. Pendant la période Edo, cette localité implantée à mi-chemin de Kyoto et d'Edo était un point de repère pour les voyageurs du Nakasendo.

En plus de leur situation et de leur aménagement stratégique, les villes de la vallée de Kiso possèdent une riche culture. Chaque année, de nombreux festivals provinciaux et activités traditionnelles se tiennent dans la région pour promouvoir la valeur culturelle de l'époque Edo. Ces événements mettent en avant le passé préservé de la contrée, le Kiso-bushi , la musique folklorique et le Kiso-odori. Côté gastronomie, le Goheimochi , un gâteau de riz, et le Soba, des nouilles à base de sarrasin, marquent l'authenticité des saveurs de Kiso.

Comment s'y rendre ?

La route Nakasendo relie la préfecture de Gifu et Nagano, depuis Niekawa-juku jusqu'à Magome-juku.

La vallée de Kiso se trouvant à l'écart des grandes villes, les transports en commun sont rares. Le réseau de bus desservant ses bourgs est très limité.

Le meilleur moyen pour parvenir à Kiso reste le train à grande vitesse. À la gare Shinjuku, vous pouvez prendre le train express JR Azura à destination de la gare de Shiojiri, puis embarquer dans un train express local en direction de la vallée de Kiso. À la station de Shiojiri, plusieurs trains assurent la liaison entre les différents villages comme Narai, Tsumago ou Magome.

La vallée de Kiso dispose d'une poignée d'onsen et de ryokans à Tsumago et à Narai.

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 45