Kakunodate

Cette ancienne ville de samouraïs située dans la préfecture d'Akita, dans la région de Tohoku, porte le surnom de « petite Kyoto ». Kakunodate avec ses belles ruelles jalonnées de cerisiers pleureurs, vous régalera les pupilles.

Histoire

Le seigneur Yoshikatsu Ashina fonda Kakunodate en 1620. Il en fit une importante citadelle, avec un château et de nombreuses maisons de samouraïs tout au long de l'époque Edo (1603-1868). En 1656, la famille Satake s'empara de la ville fortifiée. Force est de constater que ce changement de pouvoir profita pleinement à Kakunodate qui dans les années qui suivirent, devint un pôle économique et culturel de la région. Néanmoins, le château dut être détruit en raison d'un décret shogunal.

Kakunodate aujourd'hui

L'aspect féodal de Kakunodate n'a pas beaucoup changé en plus de 400 ans. Les bâtisses locales ont échappé aux transformations portées par les influences occidentales durant l'ère Meiji (1868-1912). Son quartier résidentiel préserve un cachet pittoresque, desservi par des ruelles paisibles. Retrouvez-y de nombreuses résidences de samouraïs illustrant fidèlement l'ambiance d'une ville de château au Japon. Hormis les propriétés privées, quelques maisons de guerriers sont accessibles au public, comme l'Aoyagi, le Nishinomiya et l'Ishiguro. Visitez également les temples et boutiques au sud de la cité. Chacun leur tour, ces bâtiments vous dévoilent des bribes du passé de Kakunodate, une noble histoire qui semble se perpétuer jusqu'à nos jours.

Les samouraïs vous ouvrent la porte de leur demeure

À une quinzaine de minutes de marche au nord-ouest de la station de Kakunodate, découvrez le quartier des samouraïs d'Uchimachi où certains domaines anciens font aujourd'hui office de petits musées, de magasins d'artisanat ou de cafés. Les demeures au toit de chaume s'alignent le long de larges avenues, dissimulées par de grandes clôtures noires. Leur accès, gratuit ou payant selon la propriété, se fait via d'imposantes portes. La maison de samouraïs Ishiguro est un must-see à Kakunodate. Cette résidence du XIXe siècle hébergeait la famille guerrière Ishiguro durant le règne du clan Satake. Accompagné d'un guide, faites le tour des salles principales, du jardin et des entrepôts. Jetez un coup d'œil aux anciennes cartes de Kakunodate, aux nombreuses épées, aux livres et autres trésors soigneusement gardés dans cette maison. Par chance, vous croiserez un descendant de la famille Ishiguro sur place.

À proximité, découvrez la maison de samouraïs Aoyagi qui conserve jalousement les biens de la famille Aoyagi. Des pièces d'art populaire et de vieux gramophones complètent l'exposition du site. Un peu plus au sud, plusieurs lieux d'intérêt se succèdent le long de la rue Bukeyashiki : le Musée d'Art Omura connu pour sa belle collection de verres, la maison de samouraïs Iwahashi qui date de la période Edo, le Samurai House Museum , les résidences de samouraïs Kawarada et Odano , etc. Ne manquez pas non plus le Nishinomiya House réputé pour ses coffres de tansu , ses laques et ses bouteilles de saké. Certains de ces édifices peuvent être en cours de réhabilitation. La place Hiyoke sépare le quartier des samouraïs de la zone marchande.

Une ville attachante avec son ambiance idyllique

La plupart des rues de la Kakunodate sont bordées de cerisiers pleureurs, à l'instar de la longue avenue qui jalonne la rivière Hinokinai. Au printemps, la floraison offre un panorama magique aux touristes. Rapportés à l'origine de Kyoto, les cerisiers pleureurs à Kakunodate avoisinent aujourd'hui les 400 pieds, voire plus. L'écorce des arbres sert de matière première pour une variété de produits d'artisanat. Le kabazaiku est la spécialité locale, un art ancestral consistant à créer des abat-jours, des boîtes à thé ou des chausse-pieds avec les écorces. Vous pouvez voir un vaste catalogue de ces créations traditionnelles au musée de la brique rouge Denshokan.

Côté festival, celui d'automne vaut le détour. Le Kakunodate Matsuri no Yama Gyoji organisé au début du mois de septembre, est une tradition qui date de plus de 350 ans. Au cours de cet évènement, les chars massifs s'approprient les rues de la ville, escortés par des danseurs et de la musique traditionnelle. Le défilé prend fin au plus ancien temple bouddhiste local : le Yakushido. Rendez-vous au centre d'information touristique de Kakunodate, près de la gare, pour obtenir tous les renseignements sur ce festival, les transports et la ville en général.

Climat

Kakunodate, située dans la préfecture d'Akita, connait des étés chauds et pluvieux. Les hivers quant à eux sont caractérisés par un froid rigoureux et beaucoup de vents. Les nuages parsèment le ciel de la ville tout au long de l'année. La température oscille généralement entre -3 °C et 28 °C.

Comment s'y rendre ?

Il existe différentes solutions de transport pour rejoindre la ville de Kakunodate

Par voie aérienne :

L'aéroport le plus proche de Kakunodate se trouve à Akita et propose des connexions avec Tokyo, Sapporo, Nagoya, Osaka et Séoul.

Par voie ferroviaire :

Au départ de Tokyo, l'Akita Komachi Shinkansen passe par Kakunodate.

Par voie routière :

À Shinjuku – Tokyo, il existe des bus à destination d'Akita. Le voyage dure environ 8h. Le trajet en bus depuis la ville d'Akita jusqu'à la gare routière de Kakunodate prend ensuite 1h30.

Par voie maritime :

Des ferries relient Akita à Tomakomai – Hokkaido, Niigata et Tsuruga.

Comment se déplacer ?

Kakunodate peut être visitée à pied. Néanmoins, des bus sont à votre disposition pour atteindre les sites touristiques un peu plus éloignés. Ceux-ci sont par contre limités, surtout en hiver. Les horaires changent en fonction des saisons. Renseignez-vous au point d'information touristique de Kakunodate pour bien préparer votre circuit.

Que faire à Kakunodate ?

  • Découvrir la vie des samouraïs dans les résidences anciennes de la ville
  • Flâner à l'ombre des cerisiers
  • S'initier au kabazaiku au musée de la brique rouge Denshokan
  • Participer au Kakunodate Matsuri no Yama Gyoji, etc.

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 45