Quartier du Bikan

Bikan fait partie des vieux quartiers se situant dans la ville de Kurashiki, dans la préfecture d’Okyama. Il déploie tout son charme à travers un décor alliant authenticité et esthétisme.

Le quartier se distingue à travers ses allures pittoresques. D’autre part, son architecture uniforme affiche un style historique avec ses rangées de maisons anciennes, ses entrepôts de riz ainsi que son canal bordé de saules pleureurs et de cerisiers. Vous découvrirez par la suite ses petites ruelles, ses petites boutiques de poteries et bien d’autres curiosités très intéressantes à explorer.

Histoire

Le vieux quartier, remontant de l’époque Edo, a vécu au sein d’une cité de marchands. Celle-ci fut dirigée et contrôlée directement par le gouvernement des Shoguns. Au fil du temps, le commerce du riz connut une situation prospère, suivi de près par un vif succès dans le secteur textile. Depuis, ses entrepôts de stockage, avec ses murs blancs et ses tuiles de vernis noires,représentent l’unité symbolique du Bikan.

Aujourd'hui

Le quartier de Bikan a su conserver son image d’antan. La situation économique continue de se développer progressivement, grâce à son commerce florissant.

De nos jours, ces entrepôts et maisons de marchands se sont transformés en musées. Même situation pour certains édifices, érigés durant l’ère Meiji à travers une influence occidentale. Aujourd’hui, le quartier se voit attribuer le surnom de Venise nippone.

Séjours authentiques dans le quartier de Bikan

Il existe un bon nombre de sites touristiques au sein du quartier de Bikan.

Le plan du quartier se procure à l’Office du tourisme, un magnifique bâtiment à l’architecture occidentale, situé près du pont Nakabashi.

En premier lieu, effectuez une visite au musée d’art populaire, Kurashiki Mingei-kan. Celui-ci abrite 800 œuvres d’art, constituées de belles céramiques et de laques venues des quatre coins du globe. Les horaires varient de 9 heures à 17 heures de mars à novembre, et de 9 heures à 16 h 15 de décembre à février. Le bâtiment ferme les lundis. Ensuite, jetez un coup d’œil au surprenant édifice, prenant l’apparence du Parthénon de Grèce, qui abrite le Musée des Beaux-Arts Ohara. Vous y découvrirez de riches œuvres d’art occidentales comme El Greco, Corot, Rodin, Gauguin, Picasso. Des peintures contemporaines japonaises sont également exposées. Le site est accessible de 9 heures à 17 heures, excepté les lundis, pour le prix de 1 300 yens.

Que pensez-vous d’une promenade pittoresque le long du canal ? Vous plongerez aussitôt dans une dimension tout à fait hors du commun, avec la présence constante d’un paysage authentique. L’esthétique s’exprime à travers toute la voie, avec ses câbles électriques soigneusement dissimulées sous terre, permettant aux constructions de garder une apparence captivante. Une croisière sur ce canal vous offre l’occasion d’admirer le quartier sous un autre relief. La majorité des structures seront visibles à partir de cette voie et vos balades seront certainement riches en découvertes. Le ticket s’obtient à l’office du tourisme aux tarifs fixés de 500 yens pour les adultes et de 250 yens pour les enfants. Chaque départ s’effectue toutes les demi-heures et l’horaire est planifié de 9 heures à 17 h 30. Profitez également d’un paysage unique vers la fin du mois d’avril, marquant la floraison des cerisiers. Pour un tour en barque de 20 mn, vous verrez défiler le musée archéologique Koko-kan, la maison Yurinso aux tuiles vertes qui est classée comme bien culturel important par l’État japonais et le musée de jouets japonais abritant une galerie d’art, une boutique et un café. Durant votre séjour à Kurashiki, profitez pour déguster quelques spécialités telles que l’anko, ou encore la glace au jean.

L’authenticité paraît imperceptible sans passer par les petites rues perpendiculaires au canal. Celle de Honmachi-dôri, se trouvant au nord de Bikan, traverse les quartiers de Honmashi et Higashimashi d’est en ouest. Ici, l’alignement des maisons en bois foncé forme un style harmonieux, en accentuant davantage son image traditionnelle. Des commerçants, des cafés ainsi que des artisans forment l’unité économique du quartier. Pensez surtout àacheter des poteries Bizen en guise de souvenirs. Le Kurashiki Ivy Square, une ancienne usine de textile réhabilitée, se distingue fièrement des bâtisses avec ses murs de briques rouges.

Passionné de randonnée ? Le sanctuaire shinto Aisci, toujours situé dans le vieux Bikan, vous offre l’occasion d’arpenter le mont Tsurugata pour y parvenir. Vous pourrez assister à la fête traditionnelle, au cours de laquelle des jeunes arborent des masques comiques. Une danse marquée par des roulements de tambours est dédiée à la divinité du sanctuaire.

Par ailleurs, vous ne vous lasserez pas d’admirer les lampadaires de style Taisho durant une promenade nocturne.

Comment s'y rendre

Le quartier de Bikan est accessible à seulement 10 mn de marche à pied depuis la gare de Kurashiki.

Comment se déplacer

Il existe des moyens de se déplacer à travers le quartier de Bikan.

La barque présente une option très pratique pour y circuler. Vous pourrez également utiliser le vélo, si vous comptez effectuer une balade ou simplement faire des courses. En outre, la voiture s’avère également être intéressante. Et enfin, quoi de mieux que d’apprécier un magnifique paysage, en choisissant de marcher librement à travers ses ruelles ?

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H