Yamagata

Rendez-vous à Yamagata en hiver pour profiter du ski au mont Zao et rencontrer les monstres de neige ! Le reste de l’année, les parcs, les musées et les temples bouddhistes se disputent l’attention des visiteurs. Classée au réseau des villes créatives de l’UNESCO, Yamagata est aussi le berceau du premier festival international consacré au documentaire en Asie, à voir absolument si vous êtes un cinéphile.

Histoire

Les premiers peuples documentés à Yamagata sont les Ainu et les Emishi, avant l’annexion du territoire à la province de Dewa en 720. A l’époque Sengoku et au début de l’ère d’Edo, le clan Mogami contrôlait la ville. Le château de Yamagata vit le jour en 1592, à l’initiative de Mogami Yoshiaki. Matsuo Basho, maître du haïku, parle de ses voyages dans ces terres éloignées du Japon dans son livre « Oku no hoshomichi » (La Sente étroite du Bout-du-Monde).

Découvrir Yamagata

Yamagata, en tant que capitale de la préfecture de Yamagata, dispose d’un large choix d’activités et de commodités pour satisfaire ses visiteurs. Elle préserve néanmoins dans ses rues une culture de campagne décontractée, où l’agriculture urbaine a trouvé son terreau parmi les immeubles d’appartements. Présents en abondance, les cerisiers comblent les vides à travers la ville. Autour de la cité, les chaînes de montagnes encadrent le tableau, avec le mont Zao et le Gassan enneigé comme grands doyens.

Yamagata et ses intrigues historiques

Du Bunshokan datant de l’époque Taisho au quartier artisanal de Hirashimizu, Yamagata a de quoi titiller les passionnés d’histoires et de traditions. Le château de Yamagata a été en partie restauré, tandis que des études archéologiques se poursuivent à travers le site. Le Ninomaru (la porte de l’Est), les murs de pierre et les douves sont les seuls éléments originaux encore visibles. Toutefois, les parties reconstituées représentent fidèlement l’aspect du monument d’auparavant. L’édifice, inscrit parmi les « 100 châteaux remarquables du Japon », donne sur un vaste parc parsemé de mille et un cerisiers : le Kajo Koen.

A proximité du parc, visitez le Kyodokan, le musée incontournable de Yamagata, qui a été créé dans un hôpital de 1876. Rendez-vous ensuite au Musée préfectoral de Yamagata, réputé pour la fameuse statue de la déesse Jomon no Megami, une pièce en argile datant de 4 500 ans. Le Musée de l’éducation vaut également une halte en tant que monument classé « Bien culturel important ». Celui-ci occupe le bâtiment de l’ancienne école publique de Yamagata, fondée en 1901.

En vous éloignant un peu de la ville, au nord-est, vous trouverez le temple Yamadera (Risshaku-ji), fondé en 860 sur le mont Hoju-san par l'école bouddhiste Tendai. Ne manquez pas le Nokyodo, le petit pavillon solitaire conservant des soutras, ainsi que le Musée commémoratif Yamadera Basho où apprécier des poésies et des rouleaux du maître du haïku.

Le mont Zao, paradis des aventuriers

Le Mont Zao est une excursion très populaire au départ de Yamagata, d’une part pour les randonnées en été, mais surtout pour les loisirs d’hiver au domaine skiable de Zao Onsen. L’onsen éponyme est ouvert à tout moment de l’année.

En hiver, les fortes chutes de neige et les vents sibériens s’abattant sur les hauteurs transforment les arbres alpins en créatures de glace étranges : les monstres de neige du Mont Zao. Un télésiège et une télécabine desservent cette partie de la montagne que vous pouvez parcourir en skiant.

Evènements à Yamagata

En 1989, Yamagata a initié le YIDFF (Yamagata International Documentary Film Festival). C’est l’un des plus anciens événements de ce genre dans le monde. Le festival se tient tous les deux ans, au mois d’octobre, et priment des réalisateurs de toute la planète.

A part le festival biannuel YDFF et le Festival des monstres de neige de Zao de décembre à février, d’autres événements tout aussi passionnants ponctuent la vie à Yamagata tout le long de l’année. Fin-mai ou début juin, le Festival des cerises à Yamagata plaira aux amoureux de nature et de gastronomie. En août, le Festival Yamagata Hanagasa met en scène la musique et les danses traditionnelles de la région du Tohoku. En septembre, la ville accueille le plus grand festival Imoni-kai du Japon. A cette occasion, un gigantesque chaudron est installé pour cuire l’imoni (ragoût traditionnel à base de viande et de taro) – Plus de 30 000 invités seront servis.

Quand visiter Yamagata ?

Si on a tendance à penser que les étés sont doux dans le nord du Japon, Yamagata quant à elle, par sa situation dans une vallée entourée de montagnes, traverse une saison estivale chaude et humide. L’automne s’installe à la fin du mois d’octobre – c’est la période la plus touristique. L’hiver s’accompagne de chutes de neige à partir de mi-décembre et donne lieu à la saison de ski au mont Zao. Pour voir les monstres de neiges de Zao dans leur ultime aspect, venez en février.

Comment s’y rendre ?

En avion

L’aéroport de Yamagata exploite des vols intérieurs en correspondance avec l’aéroport international Haneda de Tokyo, l’aéroport international d’Osaka et l’aéroport de Nagoya. Les tickets pour un vol direct vers Yamagata coûtant parfois très chers, il est plus économique de prendre un vol pour Sendai, puis de rejoindre Yamagata en train (comptez environ deux heures de trajet).

En train

Le Shinkansen relie Yamagata à Tokyo (2h45), Shinjo et Fukushima.

En bus

Le Sakuranbo est un service de bus de nuit qui part de la gare de Shinjuku à Tokyo et arrive à Yamagata au bout de 6h15 de route environ. La ville est également reliée par le bus à la gare de Tennoji à Osaka et Kyoto.

Comment se déplacer ?

Il est facile de trouver des bus, des taxis ou des vélos à louer à Yamagata. Des lignes de bus desservent le temple Yamadera et le Zao Onsen.

Que faire à Yamagata ?

  • Flâner dans le parc Kajo Koen
  • Contempler l’architecture Renaissance du Bunshokan
  • Visiter le complexe bouddhiste Yamadera
  • Profiter des loisirs d’hiver au domaine skiable de Zao Onsen
  • Admirer les monstres de neige du mont Zao, etc.
5 photos

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 45