Ile de Dejima

Ne limitez pas votre voyage au Japon à Tokyo et Kyoto. Osez découvrir les villes et villages moins connus, en montagne, dans la campagne ou sur la côte. Au nord-ouest de l’île de Kyushu, Nagasaki vaut particulièrement le détour pour son importance historique et culturelle. Parmi les attractions incontournables de la ville, découvrez l’île de Dejima, la première île artificielle du Japon qui a servi d’unique point d’entrée au pays durant la longue période du Sakoku à l’époque Edo.

Histoire

Dejima se traduit littéralement par « île de sortie ». Lorsque le shogun Tokugawa prohiba le christianisme au Japon, l’île artificielle de Dejima fut créée en 1636 au large du port de Nagasaki pour écarter les commerçants chrétiens portugais de la population nipponne. Les Néerlandais fondèrent plus tard le tout premier port de commerce international du Japon sur l’île dans le but de maintenir et de développer les échanges de marchandises avec l’Occident.

Dejima demeura pendant longtemps le seul point d’intersection du pays avec l’étranger, à travers lequel les connaissances occidentales sur la science, la médecine, l’ingénierie, etc. parvenaient au Japon. De la manufacture d’horloges à la construction de télescopes, de montgolfières ou de vitraux, les savoirs qui furent introduits via l’île étaient appelés Rangaku ou « l’apprentissage néerlandais ».Le médecin allemand Engelbert Kaempfer (1651-1716), le naturaliste suédois Carl Peter Thunberg (1723-1828), le chirurgien néerlandais Isaac Titsingh (1745-1812), ainsi que le médecin bavarois Philipp Franz von Siebold (1796-1866) font partie des scientifiques célèbres qui ont œuvré à Dejima.

Découvrir l’île de Dejima

Dejima est désormais ouverte à tous. C’est une visite vivement recommandée si vous êtes de passage à Nagasaki, surtout si vous êtes passionnés d’histoire et d’architecture. Parcourez la gamme de bâtiments réhabilités pour découvrir le beau mariage entre le style de construction japonais et les influences néerlandaises. Comme l’île ne possède qu’une seule rue principale, quelques heures suffisent pour couvrir les attractions importantes. Cependant, lorsque le quartier accueille des concerts ou lors du festival annuel d’Oranje à la fin du mois d’avril, n’hésitez pas à consacrer un peu plus de temps pour profiter des détails.

Visitez l’ancienne résidence du chef des usines hollandaises

Le monument incontournable à Dejima est la grande demeure du chef facteur où se tenaient jadis les réunions et les banquets des marchands hollandais. A l’extérieur, deux escaliers turquoise soulignent la façade blanche et brune du bâtiment. A l’intérieur, vous découvrirez des chambres éblouissantes aux tonalités européennes, dont le sol est fait en tatamis. De temps en temps, des représentations musicales gratuites animent la maison, alors soyez à l’affût des actualités si vous prévoyez de venir à Dejima.

Tout aussi spacieux, le First Ship Captain’s Quarters faisait également office de résidence pour le capitaine et les officiers des navires marchands néerlandais. Le mobilier qui orne les chambres a été importé de Hollande et d’Indonésie.

Explorez le séminaire protestant de Dejima

Le premier séminaire protestant du Japon a vu le jour à Dejima en 1877. Le bâtiment en bois restauré se compose de deux étages et sert de centre d’exposition sur l’histoire commerciale et culturelle de l’île. A travers une série de modèles et de graphiques, apprenez-en davantage sur la création, la fonction et la transition de Dejima, ainsi que la vie locale, jusqu’à l’ouverture du Japon au monde. C’est une visite intéressante si vous souhaitez mieux comprendre la culture actuelle de la ville de Nagasaki et du Japon en général.

Ne manquez pas les expositions des trouvailles archéologiques sur Dejima dans le bâtiment annexe. Vous y trouverez de la vaisselle, des livres traduits, des pots, mais aussi des armes à feu. Plusieurs artefacts présentent un assortiment de manufactures orientales et européennes témoignant des échanges riches entre les Hollandais et les habitants de Nagasaki dans le passé. A proximité, un entrepôt de pierre sert de centre d’information pour les touristes et de salle de projection où vous pourrez apprécier de nombreux reportages et films sur l’île de Dejima.

Baladez-vous pendant une heure ou deux heures dans les rues de Dejima. Le mieux c’est de louer un kimono pour rendre votre expérience plus mémorable. Puis depuis le centre de l’île, rendez-vous à pied au quai, dont la jetée offre un bel espace pour manger et contempler le coucher du soleil sur Nagasaki. De nombreux restaurants et boutiques de souvenir vous attendent le long du bord de mer. L’ancien club international de Nagasaki, reconverti en un restaurant, est une bonne adresse pour un intermède gourmand. Parmi les spécialités de l’établissement, découvrez le riz Toruko composé de riz pilaf, d’escalope de porc et de spaghettis napolitains, le tout recouvert d’une sauce demi-glace.

Petit topo sur Nagasaki

Nagasaki conserve un douloureux souvenir de la persécution des chrétiens à la fin du XVIe siècle et des bombardements américains en 1945. Le devoir de mémoire y tient une place importante, comme en témoigne les monuments et les musées de la ville. Mais au-delà de toute cette nostalgie, il existe des endroits gais et animés comme le Chinatown ou Shianbashi. A l’ouest de Nagasaki, le mont Inasa offre une des plus belles vues nocturnes du Japon. Vous pouvez aussi visiter l’Aquarium à manchots de Nagasaki, participer à la pêche au filet, faire une randonnée à Unzen

Comment s’y rendre ?

Depuis la gare de Nagasaki, vous pouvez rejoindre Dejima à pied en une quinzaine de minutes. La ligne bleue du tramway dessert également l’île. Inauguré en 2017, le pont Omotemon constitue l’entrée principale. Le soir, quand la passerelle s’illumine, vous aurez droit à une belle promenade romantique.

Horaires

L’île de Dejima est accessible toute l’année de 8h à 21h, et jusqu’à 19h durant la période d’été et la haute saison.

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 45