Kyushu

Volcans et onsens, forêts et marais, plages et criques, villes modernes et îles abandonnées… Kyushu offre un splendide melting-pot de paysages. C’est aussi une terre chargée de légendes et de traditions, où communier avec l’âme nipponne lors de votre voyage au Japon.

Histoire

C’est à Kyushu que les premiers dieux shintos sont apparus. Terreau des légendes fondatrices du shintoïsme, l’île a également été un carrefour historique par lequel les influences des pays voisins et de l’Europe se sont immiscées au Japon. La Chine a apporté la culture bouddhiste et l’écriture. La Corée quant à elle y a introduit l’art de la céramique et de la poterie.

Au XVIe siècle, Kyushu a vu la venue des premiers Européens au Japon (Espagnols, Portugais et Hollandais), via le port de Nagasaki. Les missionnaires catholiques ont prêché l’évangile dans la région avant d’être expulsés ou châtiés à l’époque d’Edo, lors de la persécution des chrétiens au Japon. Les quelques fidèles japonais regroupés au sein de la communauté des Kakure Kirishitan (chrétiens cachés) se sont réfugiés dans les îles éloignées de Kyushu. De nombreux vestiges datant de cette période tragique sont éparpillés à travers la contrée.

Découvrir Kyushu

Kyushu, large de 35 640 km², est la troisième plus grande île et la plus méridionale de l’archipel du Japon. Elle compte huit préfectures et une population de plus de 13 millions de personnes. Fukuoka, sa plus grande ville, est dynamique et s’inscrit bien dans le siècle présent, comme le montre l’architecture moderne du quartier de Momochi. Nagasaki quant à elle, après les bombardements atomiques de 1945, redevient peu à peu une ville portuaire florissante. Kumamoto située au centre de l’île se targue de son éminent château, le Kumamoto-jo, tandis que Kagoshima se tapit paisiblement à proximité du volcan Sakurajima. Miyazaki, la ville la plus au sud de Kyushu, au-delà de son ambiance tropicale, a été le berceau des mythes shintos.

Kyushu, tellurique et fumante

Les volcans fument à travers l’île. Dans la préfecture de Kumamoto, le mont Aso, le plus grand volcan actif du Japon (1 592 m), forme la plus importante caldera de la planète. Le volcan Sakurajima, près de Kagoshima, est aussi une véritable fournaise. A l’est de Nagasaki, le mont Unzen et son volcan chauffent des sources naturelles où il fait bon se rasséréner après une randonnée.

Beppu, dans la préfecture d’Oita, est la « capitale des onsens au Japon ». À elle seule, la ville regroupe près de 3 000 onsens de toutes sortes. Des volutes de vapeur éternelles flottent au-dessus de la cité, façonnant un paysage digne des enfers. Sur le flanc nord du mont Aso, Kurokawa Onsen est réputée comme étant l’un des plus beaux villages de sources chaudes du Japon. Ryokans, rotenburos (onsen en plein air), boutiques et restaurants se partagent les ruelles à travers lesquelles vous pouvez vous balader en yukata.

Une variété infinie de paysages

Parcourrez les côtes escarpées des îles Goto, au large de Nagasaki, pour profiter des criques solitaires. Dans le Parc national d’Aso-Kuju, outre l’ascension du mont Aso, partez à la recherche des marais de Tadewara, du parc fleuri Kuju et du pont Kokonoe Kume (le plus haut pont suspendu du Japon). A quelques minutes de Fukuoka, initiez-vous à la randonnée Olle à Kawara, ou tentez l’aventure dans la forêt de pins multi centenaires qui se déroule en face de la mer à Karasu.

Si vous recherchez les plages en dehors des villes, Tsutsuki sur l’île d’Iki est la destination estivale par excellence avec sa plage de sable fin, ses eaux turquoise peu profondes et ses vagues douces. L’endroit est répertorié parmi les 100 plus belles plages du Japon. Sur le littoral d’Itoshima, la plage de Keya rivalise de beauté avec ses eaux cristallines, son sable blond et les montagnes verdoyantes autour de la baie. Enfin, sur le littoral de Hyuga, la plage d’Oguragahama est un petit paradis pour les surfeurs.

Se rapprocher du Japon traditionnel

Vous voulez voir à quoi ressemble une ville typique de l’époque d’Edo ? Mettez le cap sur Kitsuki, dans la préfecture d’Oita. Extasiez-vous devant les vieilles résidences de samouraïs. Promenez-vous dans les ruelles qui ont conservées leur charme d’antan. Si l’art et l’artisanat vous passionnent, allez dans le village d’Arita, spécialiste de la porcelaine japonaise. À Nagasaki, découvrez les anciennes maisons des commerçants hollandais du XIXe siècle dans le quartier de Dejima.

Du côté des sites religieux, le mont Hiko dans la préfecture de Fukuoka abrite un sanctuaire à son sommet, mais la montagne tout entière est considérée comme sacrée. Embarquez dans le funiculaire et laissez-vous transporté vers cet écrin reposant encadré d’arbres centenaires. A Nagasaki et sur les îles Goto, vous trouverez des refuges chrétiens cachés, en bois ou en briques rouges, qui ont été en partie classés au Patrimoine mondial.

Quand visiter Kyushu ?

Les étés à Kyushu sont chauds et humides, les hivers sont doux. L’île est facile à explorer en toutes saisons, sauf durant la période des typhons vers fin août et début septembre. Les cerisiers fleurissent vers fin mars.

Comment s’y rendre ?

En avion

Les huit préfectures ont chacune leur propre aéroport, avec une correspondance directe vers les grandes villes japonaises comme Tokyo ou Osaka. L’aéroport de Fukuoka, principal point d’entrée sur l’île de Kyushu, exploite des vols à destination de Séoul, Shanghai et Singapour.

En train

Au départ de Tokyo, la ligne Tokaido/Sanyo Shinkansen traverse les gares Hakata à Fukuoka et Kagoshima-Chuo à Kagoshima. Le trajet depuis la capitale jusqu’à Hakata dure environ 6h. Le Japan Rail Pass est valide à Kyushu. Le JR Kyushu Rail Pass, moins cher, couvre les déplacements en train JR Kyushu, incluant les services Shinkansen, les lignes locales et trains touristiques, dans des zones spécifiques.

En bus

Les bus constituent un moyen économique, quoique plus lent, pour se rendre à Kyushu. La majorité des véhicules partent la nuit depuis Tokyo et Osaka, et parviennent à Fukuoka le lendemain matin.

Par ferry

Le ferry effectue le trajet entre Fukuoka et Tokyo en trois jours, via l’île de Shikoku. Des services plus rapides sont disponibles à Osaka et à Kobe, vers Fukuoka, Kagoshima et Oita. Fukuoka est également reliée par un ferry à grande vitesse à Busan en Corée du Sud.

Comment se déplacer ?

Essayez d’alterner les bus, les trains et la location de voiture selon votre destination. A titre d’exemple, conduire un véhicule privé n’est pas conseillé dans les grandes villes où le trafic peut se révéler intense. Pour atteindre le mont Aso ou Unzen, la meilleure option est de prendre le bus, puisqu’aucun train ne dessert ces endroits. Le Shinkansen quant à lui est pratique pour circuler entre les carrefours touristiques. En ce qui concerne l’avion, il existe des vols entre certaines préfectures et vers les petites îles de Kyushu, notamment Amami Oshima et Yakushima. Enfin, vous avez le train de croisière de luxe Seven Stars Kyushu, qui dessert de petites excursions à travers l’île.

Que faire à Kyushu ?

  • Explorer la ville de Fukuoka
  • Visiter les vestiges de la Seconde Guerre mondiale à Nagasaki
  • Se détendre dans les onsens de Beppu
  • Gravir le mont Aso
  • Farnienter sur la plage de Tsutsuki, etc.

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 45