Amanohashidate

Située à l’extrême nord de Kyoto, la langue de sable d’Amanohashidate serpente entre la mer intérieure d’Asokai et la baie de Miyazu. C’est l’un des trois plus beaux paysages du Japon !

Histoire

La légende raconte que le banc de sable d’Amanohashidate proviendrait d’une échelle tombée du ciel par laquelle les divinités Izanagi et Izanami rejoignaient jadis les nuages. Hayashi Gaho, un érudit de l’époque d’Edo (1603-1868), mentionna le lieu dans le Nihonkoku jiseki ko, traduit par « De l’héritage du Japon », comme l’une des trois plus belles vues de l’archipel. Amanohashidate inspira de nombreux poèmes et images au fil des siècles. L’une des œuvres les plus précieuses porte la signature du peintre bouddhiste Sesshû (1420-1506) : « La vue d’Amanohashidate », classée Trésor national du Japon. Ce tableau fait partie de la splendide collection du Musée national de Kyoto.

Découvrir Amanohashidate

Quand ils recherchent la détente ou l’aventure, les habitants de Kyoto ou Osaka partent sur la côte nord de Chugoku pour profiter des sources chaudes de Kinosaki Onsen, ou bien pour contempler les paysages d’Amanohashidate à Miyazu.

Amanohashidate, empruntez le « Pont vers le paradis »

Amanohashidate étire sa langue de terre sur 3.6 km de long. Promenez-vous le long de la route pittoresque jalonnée de milliers de pins. A pied, la balade dure environ 45 min. Si vous avez un vélo, vous pouvez faire le parcours en une quinzaine de minutes. Les boutiques et hôtels implantés aux environs de la gare d’Amanohashidate louent pour pas cher des bicyclettes aux touristes.

Pour obtenir les meilleures vues, rejoignez les parcs situés de part et d’autre de la baie. Sur le côté sud, le parc à thème d’Amanohashidate View Land est accessible via un télésiège et un téléphérique. Vous y trouverez un minigolf, une grande roue et des karts. A l’autre extrémité de la baie, depuis le parc Kasamatsu, qui est également desservi par le téléphérique, l’observation du pont naturel fait l’objet d’une tradition millénaire. Le Matanozoki consiste à se pencher la tête entre les jambes pour contempler Amanohashidate. Vu dans cette position, avec le ciel et la terre qui se retrouvent inversés, Amanohashidate ressemble à un dragon dans les nuages. C’est ce que les habitants appellent Hiryûkan ou la « vue du dragon volant ».

Livrez-vous aux plaisirs balnéaires

Après vous être régalé les pupilles, offrez-vous un moment de détente sur les superbes plages de sable blanc d’Amanohashidate. Farnientez à l’ombre des pins luxuriants, ou bien partez pour une croisière touristique au cœur de la baie de Miyazu. Vous pouvez acheter vos billets sur le quai au sud de l’île. A proximité du port se trouve le temple Chionji, hautement vénéré depuis plus de 1 200 ans. Ce sont surtout les étudiants qui se rendent sur place pour prier Monju-Bouddha de leur apporter la réussite durant les examens. Parmi les principales attractions du complexe, vous avez la lanterne traditionnelle de pierre appelée « Toro », la pagode, ainsi que les omikujis qui renferment des messages cachés.

Pour prolonger cette petite parenthèse culturelle, rendez-vous au sanctuaire de Kono au nord. C’est dans ce lieu hautement sacré qu’ont émergé les principales divinités du panthéon shintoïste : Toyoukehime et Amaterasu. Ceux-ci sont également vénérés dans le sanctuaire d’Ise. Ne manquez pas non plus le vignoble d’Amanohashidate soigneusement tenu par une société de Hokkaido. En longeant le littoral, admirez l’environnement rustique de la campagne japonaise, parsemé de funayas et de maisons traditionnelles de pêcheurs. Les caves d’Amanohashidate proposent de temps en temps des séances de dégustation de vin.

Miyazu, découvrez la « Kyoto by the Sea »

Miyazu est une ville pleine de charme. Hormis les sanctuaires sacrés qui ont attirés des pèlerins de toutes les classes depuis les temps immémoriaux, l’ancien quai marchand et la beauté changeante du paysage au fil des saisons, la « Kyoto by the Sea » est connue pour son abondance de produits marins. Prenez place dans un restaurant local et dégustez les plats de crabe, avec en accompagnement un peu de saké. Le riz de Sekogani-don, le ragoût buri-shabu et les nouilles yakisoba raviront certainement votre palais.

Le climat à Amanohashidate

Amanohashidate hérite d’un climat subtropical humide sans saison sèche, classé Cfa dans la carte de Köppen-Geiger. La ville connait une pluviométrie importante, avec une moyenne de 1 942.8 mm de précipitations par an. Il peut pleuvoir même durant la période la plus sèche. En ce qui concerne la température, la moyenne annuelle est de 14.4 °C.

Comment s’y rendre ?

Vous pouvez rejoindre Amanohashidate en prenant le train, en poursuivant par une courte marche. Au départ de la gare de Kyoto, embarquez dans le Hashidate 7 Limited Express et descendez à la station d’Amanohashidate. Le voyage prend environ 2h30. Le tombolo se situe à une vingtaine de minutes de marche de la gare. Si préférez le bus, des autocars desservent la station ferroviaire d’Amanohashidate, trois fois par jour, depuis Kyoto et les gare Shin-Osaka et Hankyu Umeda à Osaka.

Comment se déplacer ?

Les points de vue et les petits villages lovés de part et d’autre du banc de sable sont facilement accessibles à pied. Sur le côté sud, le village de Monju se situe à quelques enjambées de la gare et de nombreux ryokans, marchands de poisson, vendeurs de nouilles et boutiques de souvenirs. Il existe plusieurs services de locations de vélo à Miyazu pour les fans de cyclotourisme. Pour les amateurs de balades en bateau, de petits navires à moteur circulent au cœur de la baie. Peu cher, la traversée dure moins de 10 min pour relier les deux extrémités de la langue de terre.

Que faire à Amanohashidate ?

  • Parcourir à vélo la langue de sable
  • Se prélasser sur la plage après une baignade rafraîchissante
  • Profiter d’une croisière en bateau à travers la baie de Miyazu
  • Découvrir l’histoire religieuse de la localité en visitant le temple Chionji et le sanctuaire de Kono
  • Goûter aux spécialités à base de fruits de mer de la ville de Miyazu, etc.
6 photos
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 45