Le drapeau japonais

Le drapeau japonais

Symbolisme

### Le cercle rouge, symbole du soleil



Le nom du drapeau national du Japon est le Hi no Maru, signifiant littéralement le “Cercle du soleil”. Plus que l’astre solaire, le disque représente surtout la déesse solaire du Shinto Amatesaru, ancêtre de la lignée impériale Japonaise.



Son origine est lointaine et indéterminée. Le Symbole du soleil a été utilisé depuis des siècles sur les différents drapeaux et bannières présents au Japon. À partir du 12ème siècle, les premiers Samourais (appelés également Bushi) dessinaient déjà le fameux cercle rouge sur les fanions (Gunsen) qu’ils portaient lors par exemple de la lutte pour le pouvoir entre les clans Minamoto et Taira.



Bataille de Nagashino

Plus tard, aux 15ème et 16ème siècles, durant la période appelée des “États combattants”, les différents chefs militaires qui étaient en guerre pour accroître leur pouvoir, utilisaient le Hi no Maru comme insigne militaire. Une peinture de l’année 1600 représentant la bataille de Sekigahara, dépeint notamment les militaires arborant des bannières avec en son centre le Hi no Maru. 

Bien que le cercle rouge sur fond blanc soit la représentation la plus répandue, nous pouvons trouver également des drapeaux avec un cercle doré sur fond bleu foncé.

Le saviez-vous ?

Le rapport entre la hauteur et la largeur du drapeau est de 2 par 3. Le cercle se situe exactement au centre du drapeau et son diamètre est fixé au 3 / 5ème de la hauteur du drapeau.

# 
Histoire

Le Hi no Maru devient le le Symbole du Japon

Ce n’est qu’à la fin du 16ème siècle, début du 17ème siècle que l’on retrouve des représentations du Hi no Maru pour symboliser le Japon dans son ensemble. Ce sont TOYOTOMI Hideyoshi (16ème siècle) et TOKUGAWA Ieyasu (17eme siècle), des Shogun du Japon qui hissent le Hi no Maru sur des bateaux de marchandises envoyés à destination de l’étranger. Nous pouvons voir sur une peinture du 17ème siècle décrivant des scènes de vie de la ville d’Edo (actuellement Tokyo), un bateau arborant le Hi no Maru. Sa présence indiquait que le Shogun était à son bord.



Pendant la période suivante, de 1639 à 1854, appelé Sakoku (“L’isolement national”), l’État interdit tout commerce et relation avec les pays étranger, à l’exception de la Chine, la Corée et les Pays-Bas. Ce n’est qu’après 1854, lorsque les Tokugawa reprirent leur commerce international, notamment avec les États-Unis et la Russie, que l’on retrouve l’utilisation du drapeau Hi no Maru sur les bateaux marchands japonais.



C’est d’ailleurs en l’an 1854 sur les Tokugawa acceptèrent la proposition de SHIMAZU Nariakira, un seigneur féodal Japonais du domaine de Satsuma, d’aborder sur l’ensemble de la flotte japonaise un drapeau Hi no Maru sur fond banc, afin d’éviter de confondre les navires Japonais avec les bateaux étrangers. En 1860, le Karin Maru, bateau officiel qui emmenait des fonctionnaires Japonais aux États-Unis, arbora ainsi le drapeau Hi no Maru.

Le Hi no Maru, drapeau officiel du Japon moderne

En Novembre 1867, la famille Tokugawa perdit le pouvoir politique, et débuta alors l’ère Meiji, et sa politique de modernisation du Japon. Le 27 Janvier 1870, le gouvernement de Meiji désigna officiellement (Article 57 du Dajoka, le grand conseil d’état) le drapeau Hi no Maru comme symbole du Japon pour les bateaux de commerce. 



Le Hi No Maru symbolisait à l'époque la monarchie, la religion ancestrale et l’identité japonaise.



En 1872, le Hi no Maru fut hissé également sur les établissement officiels du gouvernement Meiji. À cette époque, de nombreux organismes non gouvernementaux et citoyens souhaitèrent exhiber le Hi no Maru également pendant les jours fériés. Il s’en suivit la publication d’avis et de documents qui officialisèrent un peu plus l’utilisation de facto du Hi no Maru comme drapeau officiel du Japon.



Cependant, ce n’est qu’en 1999 que le Hi no Maru deviendra officiellement le symbole de l’État, suite à la loi relative aux drapeaux et Hymne nationaux. Il devient dès lors le drapeau civil, le drapeau d'État, le pavillon marchand et le pavillon d'État du Japon.



Il est depuis hissé sur les bâtiments publics et dans les écoles. Il représente le Japon dans les organisations internationales et les rencontres sportives.

Équipe sportive japonaise arborant le Hi No Maru


## Utilisation contemporaine du drapeau par les Japonais



Contrairement à l’utilisation faite du drapeau national dans de nombreux autres pays, les Japonais exhibent rarement leur drapeau national. Il demeure pour certains Japonais un symbole archaïque datant de l’époque du grand empire japonais. Il est dès lors peu mis en avant lors de compétitions sportives ou autres fêtes nationales. Aucune obligation légale n’existe d'ailleurs de le faire flotter, et sa dégradation n’est pas considérée comme un délit (alors que dégrader un drapeau étranger en est un !)



On peut toutefois noter que Le Hi no Maru est parfois utiliser comme porte-bonheur. Il est usage de l’offrir à quelqu’un en guide d’encouragement et de bonne chance. Les étudiants achètent de leur côté des bandeaux Hachimaki arborant le disque rouge afin d’exprimer leur détermination à réussir leurs examens.

NOS CIRCUITS
Lie a ce conseil de voyage
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 45