Mont Fuji

Tenant fièrement sa place parmi les montagnes les plus célèbres au monde, le mont Fuji est une icône du Japon. Ce haut stratovolcan réside au centre du pays, dans les préfectures de Shizuoka et de Yamanashi, à 100 km à l’ouest de Tokyo. C’est un hot spot de randonnée et d’escalade. Aventuriers, randonneurs et photographes venus des quatre coins de la planète se retrouvent le long des sentiers de ce géant de la nature dans le but de gravir son sommet.

Histoire

La plus grande éruption du mont Fuji se produisit en 1707. Celle-ci dura plus de deux semaines. Les cendres volcaniques parvinrent même jusqu’à Tokyo.

Inscrit depuis 2013 au patrimoine mondial de l’Unesco, le mont Fuji est l’un des sites naturels les plus emblématiques du Japon. Chaque année, plus de 200 000 personnes partent en randonnée pour atteindre son sommet.

Aujourd’hui

Culminant à plus de 3 776 m d’altitude, le mont Fuji est le plus haut sommet volcanique du Japon. Son pic enneigé est souvent recouvert de brumes et de nuages.

Depuis des générations, la beauté naturelle du mont Fuji inspire les artistes, les poètes et les artisans. Avec sa forme symétrique élargie sur le contrefort et rétrécie vers le sommet, il apparaît comme un cône majestueux à la pointe toute blanche. Sa silhouette figure sur les œuvres d’art classiques les plus célèbres du Japon. Le peintre Katsushika Hokusai lui a rendu hommage dans son œuvre intitulée « Trente-Six Vues du mont Fuji ».

Le mont Fuji fait l’objet d’une profonde vénération chez le groupe Fujikō, une communauté très prospère à l’époque d’Edo (1603-1868). L’ascension du sommet de la montagne constitue pour eux un pèlerinage spirituel. Ceux qui ne peuvent pas gravir le pic sont obligés de construire un substitut plus accessible, une réplique en miniature du mont Fuji nommée Fujizuka.

Climat

La température au sommet du mont Fuji se situe en dessous de 0 °C, même pendant la saison chaude, compte tenu de l’altitude. C'est pourquoi son sommet est couronné d’une neige éternelle. L’été sur le mont est très court et se termine vers la fin du mois d’août.

Depuis plus de 80 ans, une station météorologique a été installée au sommet de la montagne. Ce centre indépendant transmet automatiquement les données météorologiques.

Ascension du Mont Fuji

Chaque année, les touristes viennent en masse pour affronter le mont Fuji. Le périple dure entre 6 à 9 heures de marche. Vous avez le choix entre 5 sentiers différents pour parvenir au sommet de la montagne. Le circuit de Yoshida est l’itinéraire le plus célèbre. Il aligne de nombreuses cabanes, montagnes et diverses installations. Puis, vous avez les sentiers Fujinomiya et Subashiri, très riches en attractions. Les paysages jalonnant ces parcours varient selon la saison. Plus long et abrupt, le sentier Gotemba s’adresse aux escaladeurs professionnels.

Il est possible d’arriver au sommet de la montagne peu avant le coucher du soleil pour profiter d’une vue à couper le souffle. Au lever du soleil, le spectacle est tout aussi envoûtant. À ce moment, les rayons du soleil illuminent les pics alentour à travers des nuages dorés. Cette scène naturelle est respectueusement nommée goraikō ou « l’avènement de la lumière ». Et tout au loin, vous pouvez apercevoir la mer.

Le plus haut bureau de poste du Japon se niche au sommet du mont Fuji. Vous y trouverez des cartes postales à tamponner avec un cachet spécial en guise de souvenir de votre aventure. C’est une façon amusante et originale d’immortaliser votre passage sur les lieux. Si vous n’avez pas la possibilité d’escalader le mont Fuji, vous pouvez le contempler de loin depuis différents endroits de la région. Seulement, les nuages gênent parfois la vue à certains moments de la journée.

Au pied de la montagne, le sanctuaire Sengen marque le début des sentiers de randonnée du mont Fuji. C’est un centre d’entraînement bouddhiste ascétique du XIIe siècle. Il raconte l’importance de la montagne dans la culture japonaise. Des visites privées du sanctuaire sont possibles en compagnie des prêtres.

Comment s’y rendre ?

Le moyen de transport le plus pratique est le bus direct, à prendre depuis le terminal de Shinjuku, au centre-ville de Tokyo. Après deux heures et demie de route, les bus vous déposent à la cinquième station de Subaru.

Volcan
4 photos

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H