La cérémonie du thé, un art traditionnel et millénaire

La cérémonie du thé, un art traditionnel et millénaire

11 juin 2020

Plus qu’une simple dégustation, la cérémonie du thé est une philosophie de vie au Japon. Avec comme chef d’orchestre, le maître de thé, c’est un moment privilégié hors du temps qui permet de mieux comprendre l’essence même de la tradition nipponne. En quoi consiste une cérémonie du thé ? Où se déroule-t-elle ? Quels sont les connaissances requises pour être maître de thé ? On vous en dit plus…

Qu’est-ce qu’une cérémonie du thé ?

Aussi appelée chanoyu, sadō, ou chadō, la cérémonie du thé au Japon un art traditionnel dont les origines remontent à plus de 2000 ans ! Inspirée par le bouddhisme zen chinois, la cérémonie du thé a été adoptée par les moines bouddhistes japonais et les guerriers samouraïs avant d’être aujourd’hui élevée au rang d’art. La cérémonie, on ne peut plus codifiée, est animée par un praticien expérimenté qui va préparer du thé vert matcha (sous forme de poudre verte, issue du broyage des feuilles de thé entières) de manière spirituelle et l’offrir à ses invités pour un moment privilégié.

La cérémonie du thé se veut une expérience d’attachement à la pleine conscience, un moment de méditation où l’on savoure pleinement l’instant présent. Elle permet une incroyable connexion entre le maître spirituel et les participants. C’est aussi un fabuleux moyen de tisser des liens sociaux, de se détendre et de prendre du temps pour soi loin de l’agitation extérieure.

  La cérémonie du thé, un art traditionnel et millénaire  

L’art du thé mais pas que…

Pour ce faire, tout doit être pensé dans les moindres détails et exécuté avec grâce et délicatesse. L’esthétique ayant sa part d’importance, le praticien du chanoyu doit, en plus de connaître tout sur la culture du thé et ses différentes variétés, avoir des connaissances sur les arts traditionnels et artistiques nippons comme le port du kimono, la calligraphie, les arrangements floraux, les céramiques, l’encens etc. Autant d’enseignements et de précisions qui confèrent à la cérémonie  du thé, une dimension spirituelle et artistique.

On dit d’ailleurs que l’étude de la cérémonie du thé peut prendre plusieurs années, voire parfois toute une vie ! Au Japon, il est d’ailleurs courant de dire que celui qui étudie l’art de la cérémonie du thé restera toujours le disciple de son enseignant (nommé sensei). C’est dire à quel point cet enseignement se veut sacré !

Où se déroule une cérémonie du thé ?

  La cérémonie du thé, un art traditionnel et millénaire  

Assister à une cérémonie du thé, c’est d’abord trouver une maison de thé ! Traditionnellement, ces maisons de thé sont des pavillons en bois recouverts d’un toit de chaume. La porte principale est de forme carrée obligeant ainsi les invités à se baisser et faire preuve d’humilité dès le départ. A l’époque, l’étroitesse de la porte permettait aussi d’obliger les samouraïs à laisser leur katana en extérieur.

A l’intérieur, on trouve quelques tatamis posés au sol, des rouleaux de calligraphie (kakemono) et parchemins, des arrangements floraux (chabana) et les fameux ustensiles utilisés pour la préparation du thé comme le fouet en bambou (chasen), la cuillère en bambou (chashaku), ou encore le bol traditionnel (chawan) qui dans la tradition, passe d’un invité à un autre lors de la dégustation. La plupart du temps, la dégustation de thé s’accompagne de celle de pâtisseries japonaises (wagashi).

Si la décoration de la pièce varie d’une maison de thé à une autre ainsi que d’une cérémonie à une autre, elles ont toutes en commun, un esthétisme minimaliste et raffiné.

Florine Dergelet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 45