École d'époque Meirinkan de Hagi

Le Hagi Meirinkan comptait parmi les meilleures écoles du Japon pour apprendre les sciences et les connaissances issues de l’Occident (Rangaku) au cours des XVIIIe et XIXe siècles. Aujourd’hui, l’établissement offre une vitrine sur l’histoire de Hagi, tout en continuant d’être un lieu de transmission de savoirs en tant qu’école primaire pour la ville.

Histoire

Le général Terumoto Mori fonda Hagi au début du XVIIe siècle dans le delta de la rivière Abu. La ville-château prospéra en tant que capitale des anciennes provinces de Nagato et de Suo, dont les territoires ont été plus tard réunis pour former la préfecture de Yamaguchi.

En 1718, Mori Yoshimo, le sixième daimyo du domaine de Choshu, créa l’école Meirinkan pour former les futurs dirigeants du clan Mori. L’établissement fut à l’origine aménagé dans le Sannomaru qui constituait le troisième beffroi du château de Hagi et occupait une superficie de 3 102 m². Plus tard lorsque Mori Takachika devint le 14e daimyo, celui-ci transféra le centre dans la zone inférieure du château et lui consacra une superficie totale de 50 000 m². En 1863, Hoyo Ueda déplaça le bureau dans la ville de Yamaguchi et le rebaptisa « Yamaguchi Kodo ». Il y fonda par la suite l’école Yamaguchi Meirinkan.

Parmi les hautes personnalités ayant étudié au Hagi Meirinkan figurent les intellectuels Takasugi Shinsaku et Yoshida Shoin, qui ont été deux grands acteurs de la restauration de Meiji. Le lieutenant général de l'armée impériale japonaise Miura Goro, le vicomte et ancien Ministre des Affaires étrangères Aoki Shuzo, ainsi que l’homme politique Kido Takayoshi (un des trois grands nobles de la restauration) y ont également été diplômés. En 2015, Hagi a reçu le statut honorable de « Site de la Révolution industrielle Meiji ».

Découvrir le Hagi Meirinkan

Hagi fait partie des rares cités nipponnes qui ont préservé une planification de ville fortifiée. De son ancien château, vous pouvez encore voir les douves et quelques murs délabrés au sein du parc Shizuki, au pied du mont homonyme. Hagi est un lieu où il fait bon se promener et s’il fallait citer les endroits à ne pas manquer, le Meirinkan figure en tête de liste.

Le Hagi Meirinkan, un établissement historique

Le Meirinkan a connu plusieurs mutations au cours de son existence. De nos jours, il en demeure quatre grandes maisons d’école en bois de forme allongée et quelques constructions de plus petite taille. L’un de ces espaces était auparavant utilisé comme une salle d’entraînement militaire où les membres du clan Mori s’exerçaient au maniement de l’épée et de la lance. Parmi les quatre sections, deux sont accessibles au public : le Honkan (entrée libre) qui propose quelques attractions touristiques et le Nigokan qui fait office de musée payant.

Le Nigokan présente la période historique au cours de laquelle Hagi a rayonné. A travers une exposition riche, remontez aux dernières années de l’époque féodale au Japon, durant lesquelles les seigneurs de la région ont grandement contribué à la chute du shogunat. Le musée comprend deux parties. Dans la première section, vous trouverez une documentation et divers artefacts autour de la science et la technologie de l’époque : équipements médicaux, horloges, armes à feux, etc. L’autre partie est dédiée aux sites de Hagi inscrits au Patrimoine mondial. Découvrez les restes d’un four jadis utilisé pour la production de canons, les vestiges d’un chantier naval et d’une ferronnerie, les ruines de l’ancienne ville-château, ainsi que l’école de Yoshida Shoin.

Enchaînez les visites à Hagi

Profitez de votre voyage à Hagi pour explorer le quartier de Horiuchi où habitaient autrefois les samouraïs de rang supérieur. Vous pouvez ensuite rejoindre les faubourgs du château pour voir les résidences des riches commerçants, des intellectuels et des fantassins. Des murets de terre encadrent souvent les propriétés. Certaines sont ouvertes à la visite, d’autres s’admirent juste de l’extérieur. Autre endroit digne d’intérêt, le quartier du petit canal Aiba, aménagé au cours du XVIIIe siècle, possède un charme pittoresque avec sa collection de demeures anciennes. Des croisières touristiques sont souvent organisées sur la voie navigable. Parmi les attractions phares, ne manquez pas les résidences Yukawa et de Katsuro Tarô. Depuis Hagi, vous pouvez aussi rejoindre facilement le temple bouddhique zen Tokoji érigé en 1691 sur les rives de la rivière Matsumoto. Les structures en bois et les portes du complexe ont été catégorisées Biens Culturels Importants du Japon.

Comment s’y rendre ?

L’école Meirinkan se trouve en face de la mairie de Hagi. Depuis la gare de Higashi-Hagi, vous pouvez y parvenir en 10 min à vélo ou en moins de 30 min à pied. Des services de location de vélo sont disponibles à la gare. Deux lignes du bus Maru traversent le secteur. L’arrêt le plus proche est celui de Hagi Center Meirin.

Comment rejoindre Hagi ?

Au départ de la gare de Tokyo, le voyage en Nozomi Shinkansen jusqu’à Hagi prend 4h40 environ. Embarquez dans les lignes Sanyo ou Tokaido. Si vous choisissez l’avion, des vols vers l’aéroport de Hagi-Iwami partent quotidiennement de Haneda à Tokyo et d’Itami à Osaka. En ce qui concerne le bus, des lignes desservent la gare routière locale depuis Tokyo, Osaka, Umeda et Hiroshima.

Ouverture

Le Meirinkan est ouvert tous les jours de 9h à 17h.

0 photos
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 45