Dormir dans un Ryokan au Japon - Au fil du Japon
Dormir dans un Ryokan au Japon

Dormir dans un Ryokan au Japon

13 févr. 2024

Dormir dans un ryokan offre une véritable immersion dans la culture japonaise. La raison ? Ces auberges traditionnelles nippones ne sont pas de simples logements, mais des lieux accueillants, où les hôtes initient leurs visiteurs aux us et coutumes locales ! Origine, règles d’usage, type de chambre et prix : voici tout ce qu’il faut avoir sur ces établissements typiques japonais…

Qu’est-ce qu’un ryokan ?

L’origine des Ryokans
  Dormir dans un Ryokan au Japon  

Les ryokans sont des auberges japonaises conçues à l’époque d’Edo, pour accueillir les seigneurs, les samouraïs et les pèlerins de passage. Alors que les premiers établissements étaient plutôt modestes, et offraient des services rudimentaires aux voyageurs fatigués, les ryokans ont évolué afin de répondre aux attentes d’une nouvelle clientèle, plus sophistiquée.

Autrefois gratuites, les auberges traditionnelles sont devenues payantes et ont, dans le même temps, commencé à proposer des services plus haut de gamme. Contrairement à ce que pourrait laisser sous-entendre l’appellation « auberge », les ryokans sont aujourd’hui des hébergements de prestige (plus onéreux que les hôtels).

Les types de ryokans

Le Japon compte environ 70 000 ryokans dans l’archipel ! Parmi eux, vous trouverez des établissements ultras traditionnels et des versions plus modernes, conçues aux XXe et XXIe siècles.

Dans les zones rurales et montagneuses, vous trouverez plutôt des ryokans anciens, dotés d’onsens naturels (des sources d’eau chaudes, d’origines volcaniques, réputées pour leurs vertus relaxantes et thérapeutiques).

Au cœur des grandes villes, comme Tokyo ou Kyoto, vous trouverez souvent des établissements plus modernes, et dotés de jinko-onsen (bains artificiels).

 

À savoir

Inaugurée en 1948, l’association Japan Ryokan & Hotel recense 3 500 établissements de qualité. Pour devenir membre de l’organisme, les ryokans et hôtels doivent répondre à des critères d’admissions stricts – ceci afin de fournir aux « hôtes étrangers des structures d'hébergement sûres et fiables ».1

 

L’aménagement d’un ryokan

Le nombre de pièces
    Dormir dans un Ryokan au Japon    

Un ryokan peut généralement accueillir entre deux et quatre personnes (certains peuvent parfois avoir une capacité plus importante). Le nombre de pièces varie souvent en fonction de l’ancienneté de l’établissement. En effet, les plus anciens (et donc les plus rustiques) ne proposent pas toutes les commodités…

Ainsi, il n’est pas rare qu’un ancien ryokan n’ait pas de salle de bains privée ni de toilettes dans ses chambres.  Dans ce cas, les sanitaires sont situés dans les parties communes de l’établissement. Lors de la réservation, il convient donc de prendre garde aux options proposées par l’auberge.

Le salon
  Dormir dans un Ryokan au Japon      

Chaque chambre est toujours composée d’un petit salon meublé d’une table basse et (parfois, mais ce n’est pas toujours le cas) de zaisu – des chaises sans pieds, dotées d’un dossier et d’un coussin, dit zabuton.

Le salon est séparé de la pièce principale par des portes coulissantes. Il en existe deux sortes : les fusuma (recouvertes d’un papier épais et opaque) ou des shoji (recouvertes d’un papier plus fin et transparent, qui permet à la lumière de filtrer dans la pièce).

Le tokonoma

La plupart des chambres ont également un tokonoma : une petite alcôve surélevée, au sein de laquelle est déposée une poterie, une statue, une composition florale ou une peinture… Il s’agit d’un petit espace dédié à la méditation. Traditionnellement, le chef de famille s’assied devant le tokonoma au cours du repas.

Le tatami et le futon
    Dormir dans un Ryokan au Japon        

Le sol de la chambre est recouvert d’un tatami (un tapis en paille de riz tressé). À votre arrivée, l’espace de nuit n’est pas encore installé : le futon est disposé plus tard dans la soirée, en général après le dîner, par le personnel de l’établissement.

À noter que le futon évoque l’ensemble du couchage, soit le matelas de coton (shikubuton) et l’édredon posé par-dessus (kakebuton). Il est souple et pliable afin d’être rangé facilement (souvent dans une armoire dédiée). Dans les établissements modernes, il est aussi possible de trouver des chambres avec lit.

La décoration

Qu’ils soient strictement traditionnels ou plus contemporains, les ryokans arborent une décoration minimaliste, réalisée avec des matériaux naturels, tels que le bois, le coton, la paille ou le papier de riz. Certains peuvent aussi utiliser des matériaux plus modernes, mais tous conservent une décoration washitsu – ou le style traditionnel nippon.

L’équipement
  Dormir dans un Ryokan au Japon  

Là encore, l’équipement d’une chambre dépend de l’ancienneté de l’établissement. Dans les plus modernes, vous trouverez une télévision, un mini-frigo et, parfois même, un coffre-fort. Tous les ryokans fournissent le nécessaire hygiénique (serviettes, gants de toilette). Les établissements de luxe offrent aussi des brosses à dents.

Pourquoi dormir dans un ryokan ?

Découvrir l’hospitalité des hôtes
    Dormir dans un Ryokan au Japon    

La plupart des ryokans sont tenus par plusieurs générations d’une même famille. Généralement de petite taille, ces auberges sont renommées pour l’hospitalité des hôtes, qui prennent soin des visiteurs comme s’ils s’agissaient de leurs propres invités.

Toujours souriants et attentionnés, les okami (gérants) veillent à votre confort. Les hôtes montrent aussi leur attention par des gestes discrets, comme un pliage soigné du futon. Séjourner dans un ryokan est donc une occasion unique de découvrir le fameux omotenashi – ou l’art de l’hospitalité japonaise !

Jouir d’une atmosphère apaisante
    Dormir dans un Ryokan au Japon    

Les ryokans sont aussi plébiscités pour leur quiétude – soit la promesse d’une escale salvatrice, après l’animation de la furia urbaine… Si la plupart des établissements disposent d’un jardin zen, les plus anciens offrent des moments de détente au plus près de la nature, grâce à leur localisation rurale.

Durant les grands événements saisonniers, tels que le hanami (la floraison des cerisiers) ou le Momijigari (lorsque les feuilles d’érables rougissent et embrasent l’archipel), ils offrent aussi de splendides points de vue sur ces spectacles naturels.

S’initier à la culture nippone

Plus qu’un simple hébergement, un ryokan est avant tout un lieu incontournable pour découvrir la culture nippone traditionnelle. Certains ryokans peuvent, par exemple, vous initier à la cérémonie du thé.

Tous les établissements ne proposent pas exactement les mêmes prestations, mais chacun œuvre à la transmission des traditions japonaises. Chaque ryokan permet, également, de découvrir la gastronomie japonaise, grâce à un dîner kaiseki – composé de plusieurs petits mets délicats, cuisinés à partir de produits locaux et saisonniers.

 

À qui s’adresse un ryokan ?

Une nuit dans un ryokan est idéale pour les visiteurs à la recherche d’une expérience authentique, ou les couples en quête de calme et d’intimité. Si vous réservez pour une famille, veillez à ce que les commodités soient, de préférence, comprises dans votre chambre.

 

Quels sont les us et coutumes d’un ryokan ?

Arriver tôt pour l’enregistrement

Si vous décidez de dormir dans l’un de ces logements insolites au Japon, vous devez d’abord apprendre quelques règles d’usage ! La première chose à savoir est qu’il est d’usage de se présenter à l’accueil (choba) aux alentours de quinze heures, pour faire l’enregistrement. Une fois celui-ci réalisé, un membre du personnel vous conduira dans votre chambre.

Retirer ses chaussures

Lors de votre arrivée, pensez également à retirer vos chaussures à l’entrée de l’établissement (des chaussons seront à votre disposition). En effet, les chaussures d’extérieur ne sont pas autorisées dans un ryokan : durant votre séjour, celles-ci sont déposées dans un casier. Une fois dans la chambre ? Vous devez aussi retirer vos chaussons ! Et oui, les pantoufles ne sont pas non plus autorisées sur un tatami !

Enfiler un Yukata
  Dormir dans un Ryokan au Japon  

Une fois dans votre chambre, mettez-vous à l’aise et enfilez le yukata (un kimono en coton) mis à votre disposition. Si vous avez froid, vous pouvez aussi mettre un tanzen (une veste que l’on pourrait comparer à un vêtement homewear molletonné et confortable). Les tanzens prêtés durant le séjour sont toujours adaptés à la saison.

Quel est le prix d’une nuit dans un ryokan ?

En fonction des prestations proposées et du standing de l’établissement, une nuitée dans un ryokan, pour une personne, est comprise (en moyenne) entre 12 000 à 20 000 yens (entre 77 et 118 €). Le prix inclut le dîner et le petit déjeuner. À noter que les établissements dotés d’un onsen sont souvent plus onéreux.


 

 

 

 

Audrey Denjean

Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 45