Cérémonie du thé au Japon : comment se comporter en tant qu’invité ?

Cérémonie du thé au Japon : comment se comporter en tant qu’invité ?

19 août 2020

Comme on vous le disait dans un précédent article, la cérémonie du thé est un art traditionnel codifié pris très au sérieux par les japonais. Bien qu’il existe des cérémonies dédiées aux étrangers, vous devez absolument connaître les règles de bonne conduite si vous souhaitez y participer. Pour vous aider, on vous livre tout ce qu’il faut faire et ne pas faire pour assister à une cérémonie du thé au Japon dans les traditions nippones.

Entrer dans le pavillon du thé

C’est dans un pavillon du thé, appelé ‘chashitsu’ en japonais, que vous assisterez à la traditionnelle dégustation de thé. Avant d’entrer (et comme dans toutes les maisons japonaises), vous devez impérativement retirer vos chaussures et vous laver les mains afin de laisser les impuretés à l’extérieur. On vous donnera sûrement des pantoufles pour vous chausser. Pour entrer dans le pavillon, vous devez attendre l’invitation du maître du thé et de la cérémonie : le teishu. Inclinez-vous face à lui lorsque vous passez la porte en guise de signe de respect. Ne faites rien et attendez que le teishu vous invite à vous assoir.

S’asseoir en position seiza

  Cérémonie du thé au Japon : comment se comporter en tant qu’invité ?  

Quand le teishu vous le demande, asseyez-vous à la place que l’on vous a attitré, en adoptant la position traditionnelle japonaise pour s’attabler : le ‘seiza’ (que l’on peut traduire par ‘assise correcte’). Elle consiste à s’agenouiller et s’asseoir sur ses talons. Pour info, cette posture formelle tient ses origines lors de la chute des samouraïs. Elle est idéale pour garder une certaine mobilité des hanches et permettait, à l’époque, de se relever très vite en cas de menace et de danger.

Le rôle du shokyaku

Une fois assis en position seiza, ne faites rien, ne parlez pas et attendez que l’on vous dicte ce que vous devez et pouvez faire. Pour vous aider à endosser votre rôle dignement, vous serez guidé par le ‘shokyaku’. Présent parmi les invités, c’est une personne chargée de communiquer avec le teishu qui sera à la fois votre interprète, votre traducteur et votre référent. En d’autres mots, c’est lui qui vous montrera l’exemple, qui vous aidera à trouver votre rôle et qui vous dira tout ce que vous pouvez faire et ne pas faire durant la cérémonie du thé.

Déguster le thé dans les règles de l’art

De manière générale, il est recommandé de ne pas parler ni boire ou manger tant que l’on ne vous a pas convié à le faire. Gardez vos poings fermés et évitez d’avoir les paumes de vos mains ouvertes. Lorsqu’on vous invite à déguster le thé, vous devez tourner légèrement votre tasse avant de la boire. Le thé s’accompagne généralement de petites douceurs et gourmandises. Que ce soit le thé ou les sucreries, vous vous devez de terminer tout ce que l’on vous propose.

Lors de la cérémonie, vous serez à un moment, invité à poser des questions. Adressez-vous toujours au shokyaku et demandez uniquement des choses en rapport avec le thé ou les éléments de décor présents dans le pavillon (comme les parchemins, les bols, les ustensiles, le thé utilisé…). Si vous le pensez sincèrement, n’hésitez pas à complimenter votre hôte par l’intermédiaire du shokyaku. S’il ressent votre authenticité, le teishu appréciera votre intérêt ! En revanche, inutile de poser des questions si vous ne savez pas quoi dire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 45