Assister à une cérémonie du thé au Japon

Assister à une cérémonie du thé au Japon

16 juin 2020

Comme on l’expliquait dans le précédent article, la cérémonie du thé au Japon doit respecter un certain nombre de protocoles. Plus qu’une dégustation, c’est une séance méditative et spirituelle dont le maître de thé, le teishu, en détient toutes les subtilités. Des rituels aux différentes étapes, on vous dit tout ce que vous devez savoir avant d’assister à une cérémonie du thé au Japon.

Les rituels à connaître avant d’assister à une cérémonie du thé

Traditionnellement, une cérémonie du thé se déroule avec 4 ou 5 invités qui ont chacun leur titre et leur rôle à jouer. Evidemment en tant que touriste, il est impossible d’en connaître tous les rouages ! C’est pourquoi, il existe des maisons de thé dédiées aux visiteurs étrangers dans lesquelles on vous montrera le protocole standard à respecter afin d’avoir accès à cette douce parenthèse.

Dans tous les cas, sachez qu’il faut retirer ses chaussures avant de rentrer et d’attendre que le teishu vous donne la possibilité  de vous asseoir. De la même manière, attendez la fin de dégustation du thé pour pouvoir vous exprimer et ne parlez que de ce qui a attrait à la cérémonie (autour du thé et des ustensiles, des éléments de la pièce comme la signification des parchemins...). Pour cela, vous pouvez avoir affaire à un interprète ou au shokyaku. Dans le doute, gardez le silence et appréciez la pureté du moment ! L’idée, c’est de ne dire aucune chose ou de ne faire aucun mouvement qui soit inutile et superflu.

Comment se déroule une cérémonie du thé au Japon ?

  Assister à une cérémonie du thé au Japon  

La cérémonie du thé peut varier d’une maison de thé, d’une école, d’une saison à une autre ou même selon l’heure à laquelle elle a lieu. Elle existe en version longue ou en version courte. Dans le premier cas, les participants sont invités à déguster un repas que l’on nomme chakaiseki et se termine avec une pâtisserie japonaise wagashi. Dans le second cas, seules les pâtisseries accompagnent la dégustation de thé. Quoiqu’il en soit, la cérémonie du thé s’articule en plusieurs étapes, que voici :

Etape 1 : la purification

Lorsque le maître de thé donne son signal, les invités peuvent pénétrer (sans leurs chaussures) dans la maison de thé en s’inclinant en guise de salutation et de respect envers le maître des lieux. Les participants doivent se laver les mains afin de laisser symboliquement les impuretés à l’extérieur avant d’être autorisés à s’asseoir sur les tatamis face au teishu. Ce dernier va ensuite procéder au nettoyage et à la purification des ustensiles. La grâce et la concentration que l’on observe chez tous les maîtres de thé lors de cette étape sont déjà la promesse d’un moment privilégié, presqu’hypnotisant.

Etape 2 : la préparation

Lorsque les ustensiles sont prêts, le maître de thé peut procéder à la préparation du thé. Il dépose alors une quantité précise de poudre matcha dans le bol, ajoute l’eau chaude et bat le breuvage à l’aide d’un fouet en bambou jusqu’à obtenir une texture onctueuse et mousseuse en surface.

  Assister à une cérémonie du thé au Japon  

Etape 3 : la dégustation

Le maître de thé remet alors le bol au premier invité (le plus important dans la tradition) qui à son tour, doit procéder à un rituel précis. En effet, il doit dans un premier temps saluer le deuxième convive puis le teishu en levant le bol avant de le faire tourner deux fois dans le sens des aiguilles d’une montre (dans le but de ne pas boire sur la face avant du bol). Après cela, il peut déguster le thé, et plus précisément, prendre deux gorgées et demie ; pas une de plus. La dernière gorgée doit être aspirée de manière bruyante afin de montrer que la dégustation est finie (comme pour le fameux ramen !).

Selon ce qui a été convenu au préalable, le premier invité peut soit poser le bol sur le tatami face avant pour ensuite le présenter à l’invité suivant  ou soit rendre le bol au maître de thé qui a prévu un bol par invité. Dans tous les cas, chaque invité doit répéter la même gestuelle lors de la dégustation.

Etape 4 : la fin de cérémonie

Lorsque tous les invités ont dégusté le thé, le teishu nettoie minutieusement ses ustensiles tout en les présentant aux participants. Une fois de plus, ses gestes sont codifiés, minutieux et montrent à quel point il prend soin de ses instruments. La cérémonie du thé se termine par des remerciements. Dans la tradition nippone, il n’est pas rare que les japonais envoient une lettre de remerciement à leur teishu plusieurs jours après la cérémonie.

Florine Dergelet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 45