Ikigai : le secret des japonais pour trouver le bonheur

Ikigai : le secret des japonais pour trouver le bonheur

10 avr. 2019

De nombreux magazines en parlent, plusieurs livres en ont fait leur sujet de prédilection ces dernières saisons et il fait fureur chez les adeptes de développement personnel. J’ai nommé L’ikagai. Il faut dire, ce concept japonais mérite d’être connu de tous. En plus d’être un outil d’épanouissement, cette philosophie de vie est aussi le secret de longévité des habitants de l’île d’Okinawa. On vous en dit plus sur cette quête du bonheur

L’Ikigai, à la quête de l’épanouissement !

C’est sur la petite île d’Okinawa au Japon que l’on doit ce concept du bonheur. En effet, cette philosophie de vie serait le secret de longévité des habitants de cette île que l’on qualifie de zone bleue (rare endroit au monde où la population comprend de nombreux centenaires). Le célèbre auteur Dan Buettner et son équipe en ont même fait le sujet d’une enquête. Ils y ont mis en corrélation le fait que ces japonais aient une réelle motivation à se lever le matin et le fait qu’ils aient une espérance de vie plus longue que la moyenne. Et c’est là que l’ikigai intervient !

Cette philosophie de vie tient son origine du 14ème siècle. Elle se traduit littéralement par ‘vivre’ (ikiru) et ‘la raison de ce que l’on espère’ (kai). En d’autres mots, l’ikagai se caractérise par joie de vivre ou encore raison de vivre. En pratique, l’ikagai est un travail d’introspection qui permet d’identifier ses passions, ses aptitudes et ses talents pour trouver sa propre vocation qu’elle soit personnelle ou professionnelle. C’est un fabuleux outil de développement personnel qui permet de s’accomplir pleinement.

Attention, l’ikigai ne se résume pas qu’à la réussite sociale ainsi qu’aux ambitions. Il peut définir l’amour de choses simples qui se vivent dans l’instant présent et ce, au quotidien. Car au-delà de l’auto –accomplissement, l’ikigai est surtout un moyen de participer au bien commun en aidant autrui et en se montrant utile pour le monde.

  Ikigai : le secret des japonais pour trouver le bonheur  

Comment trouver son Ikigai ?

Vous n’aurez besoin de rien, si ce n’est que d’une feuille, un crayon et de la patience. Car ce travail d’introspection peut prendre du temps. C’est une démarche personnelle propre à chacun qui peut prendre quelques jours, des semaines voire des mois et des années. L’exercice consiste à répondre à 4 questions. A savoir :

1. Qu’est-ce que vous aimez ? Le but ici est de définir ce qui vous rend heureux, ce qui vous inspire et ce qui vous anime au quotidien.

2. Pour quoi êtes-vous doué ? L’idée, c’est de lister toutes vos facilités, talents, aptitudes et dons naturels. Cela peut concerner tous les domaines : de l’art à la musique en passant par les relations humaines…

3. Quel est votre moyen de gagner de l’argent ? Pour répondre à cette question, vous devez identifier les compétences professionnelles que vous avez acquises et celles que vous souhaitez mettre à profit aujourd’hui pour gagner votre vie.

4. Quel aide pouvez-vous apporter dans le monde ? Selon vous, en quoi pouvez-vous être utile au bien commun ? Selon vos convictions et ce qui vous tient à cœur, trouvez des causes à défendre et définissez ce que vous aimeriez changer dans le monde d’aujourd’hui et les moyens à mettre en place pour y parvenir.

Une fois que vous avez identifié les réponses à ces questions, vous pouvez dessiner 4 cercles qui s’entrecroisent les uns aux autres. Chaque cercle correspondant à un domaine (passion, métier, vocation, mission). En répondant aux 4 questions, vous pourrez définir des mots clés à placer dans les parties correspondantes aux intersections jusqu’à arriver à l’ikigai.

Pour trouver un modèle du schéma ikigai, vous pouvez vous inspirer ce celui du site etre-optimiste.fr.

Encore une fois, trouver son ikigai n’est pas chose facile. Vous devez prendre en considération les différents cycles de la vie et comprendre que l’ikigai peut varier d’un moment à un autre. C’est pourquoi les japonais se posent des questions de façon très régulière. Dans tous les cas, le chemin vers la quête du bonheur vous permettra d’en apprendre beaucoup sur vous et ne sera que bénéfique…

Florine Dergelet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H