Hiroshima, la vie après les bombes

Hiroshima, la vie après les bombes

05 déc. 2019

Rendue tristement célèbre pour avoir subi le premier bombardement atomique de l’Histoire, la ville d’Hiroshima tente aujourd’hui de se reconstruire. Située sur la côte nord de la mer intérieure de Seto, elle est la plus grande ville de la région de Chugoku au Japon. Vestiges et ruines ont fait place à une cité toute moderne donnant espoir aux habitants et attirant de plus en plus de voyageurs…

Hiroshima d’hier à aujourd’hui  

Fondée en 1589 sur par le seigneur féodal Terumoto Mori, la ville d’Hiroshima était une zone stratégique du Japon à bien des égards. D’abord, elle était un centre urbain d'importance durant l'ère Meiji. A partir de la première guerre sino-japonaise et ce jusqu’à l’ère de Showa, elle devint une  base logistique de l’armée impériale du Japon. Durant la Seconde Guerre mondiale, Hiroshima s’imposa comme un centre stratégique de la défense du Japon. En parallèle, la ville se transforme en un centre industriel où sont fabriquées différentes armes chimiques (gaz moutarde, cyanure…). 

C’est le 6 août  1945 que la ville sombre dans la tragédie. Elle est alors l’une des cibles de bombardements atomiques commandités par les États-Unis. Au total, les bombes ont entrainé la mort d’environ 250 000 personnes (durant l’explosion et à la suite des expositions aux matières radioactives) ! Après avoir été dévastée, Hiroshima entama un lourd projet de reconstruction sur la base d’une cité de la paix. C’est ainsi que les ruines calcinées ont laissé place à des constructions modernes. Aujourd’hui encore, la ville ne cesse d’évoluer et attire de plus en plus de touristes. Toutefois, même si le changement de décor est synonyme d’espoir, Hiroshima n’oublie pas son lourd passé…

 

Hiroshima, la vie après les bombes

Que voir lors d’une visite à Hiroshima ?

Symbole de paix et d’espoir, le Parc du Mémorial de la Paix est la visite incontournable d’Hiroshima. On y trouve le fameux Dôme Genbaku, un vestige qui a résisté à la bombe atomique et qui est aujourd’hui inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ne manquez pas le Musée de la Paix et offrez-vous un peu de répit dans le parc du mémorial, un véritable coin de verdure en pleine ville, particulièrement apprécié des locaux (comme des visiteurs) lors de la saison de floraison des cerisiers !

Amateurs d’histoire, ne passez pas à côté du château d’Hiroshima pour en apprendre davantage sur les origines de la ville. Construit en 1590, il a été endommagé par la bombe atomique de 1945 et a été reconstruit fidèlement en 1958. Hiroshima compte également de nombreux temples et sanctuaires dont les plus célèbres sont le temple bouddhiste Mitaki-dera et le fameux sanctuaire d'Itsukushima, le seul sanctuaire dont le torii émerge de la mer. L’occasion de découvrir Miyajima, une île sacrée où vivent cerfs et divinités

Pour finir votre séjour à Hiroshima de manière plus décontractée, on vous recommande vivement (selon les dates) de vivre l’ambiance d’un match de la mythique équipe de baseball de la ville, d’assister à un spectacle traditionnel de Kagura ou encore de vous offrir une pause dans l’une des sources thermales de la région.

Florine Dergelet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec
Commentaire *
Nom *
Adresse de messagerie *

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 45