Izushi

Les seigneurs, les samouraïs et les riches marchands ont laissé à Izushi un beau patrimoine au fil des époques. Ne ratez surtout pas la visite du château, ainsi que du plus ancien théâtre de fortune du Kansai, puis enchaînez avec les ateliers d’artisanat traditionnel.

Histoire

Izushi est une ville historique dont le nom apparaît dans les livres « Kojiki » (Chronique des faits anciens) et « Nihongi » (Chroniques du Japon). La tradition rapporte que le prince légendaire du pays de Tajima, Amenohiboko, développa la localité vers le IIIe ou IVe siècle.

La famille Yamana occupa le premier château d’Izushi durant plus de deux siècles au cours de la période Motomachi (1336-1573). Toyotomi Hideyoshi, le second unificateur du Japon après Oda Nobunaga, prit d’assaut le site en 1569. Après cela, Yamana Suketoyo fit ériger un autre château au mont Ariko, mais Hideyoshi l’assiégea une fois de plus en 1580.

En 1604, Koide Yoshihide un nouveau château à Izushi, autour duquel grandit la ville actuelle. Dans les années qui suivirent, Izushi reçut le surnom de « petite Kyoto de Tajima » en raison de la planification de ses rues en quadrillage.

Découvrir Izushi

Izushi est faite pour les amateurs de châteaux et les passionnés de l’histoire du Japon. Quand vous arrivez dans la ville, vous remarquez avant tout autre chose les ruines du château d’Izushi bâti par Koide Yoshihide sur une colline. Depuis le sommet, vous obtiendrez une superbe vue sur Izushi. En amont, le pont en bois jadis empruntés par les samouraïs pour entrer dans le domaine a été fidèlement restauré. Non loin des vestiges, un escalier de pierre jalonnée de toriis vermillon vous conduit au sanctuaire Arikoyama.

Plongez dans le Japon ancien en explorant le centre-ville d’Izushi

Dans le centre-ville, la Tour de l’horloge Sinkoro se distingue comme un symbole architectural. Son tic-tac rythme le quotidien des habitants depuis sa création en 1781 à nos jours. Ne manquez pas non plus la demeure du samouraï Sengoku Sakyo qui a tenu un rôle décisif durant la révolte de l’époque Sengoku, ainsi que la résidence Izushi-shiryokan ayant appartenue à un riche commerçant de soie à l’ère Meiji. Celle-ci a été reconvertie en musée où vous trouverez de nombreux documents historiques. Autre monument historique incontournable à Izushi, l’Eirakukan a été fondé en 1901 et se targue d’être le plus vieux théâtre de fortune du Kansai. Réhabilitée en 2008, la salle accueille aujourd’hui des spectacles d’arts traditionnels japonais et ouvre ses coulisses (le naraku et le mawaributai) aux visiteurs.

Découvrez des traditions culinaires

Izushi abrite une cinquantaine de restaurants où savourer les fameux sobas du Japon. Dans la ville, on les sert par série de cinq sur de petites assiettes. Les nouilles se dégustent avec une sauce spéciale, le « dashi » (un bouillon à base de varech et de poisson). En agrément, les cuistots locaux peuvent vous proposer de la sauce soja, du wasabi, des œufs crus, de l’échalote hachée, de l’igname râpée ou bien du daikon oroshi (radis blanc râpé).

Les rues d’Izushi la ville cachent des caves à saké datant de 250 ans. Jusqu’à aujourd’hui, certaines sont encore employées pour conserver et vendre le saké local appelé rakuraku-zuru. N’hésitez pas à participer à une dégustation pour pimenter vos sorties.

Initiez-vous au Zazen (méditation assise)

Originaire de l’Inde, la posture assise du Zazen permet de réguler la respiration lors de la méditation. Faites fi de l’agitation quotidienne et vivez cette expérience bienfaisante auprès des fidèles du bouddhisme zen du temple Sukyōji. A la fin des séances, vous aurez droit à un plat végétarien spécial ainsi qu’à un bonbon traditionnel japonais. La participation au Zazen est limitée à 10 personnes par jour. Il faut réserver à l’avance.

Le temple Sukyōji a été érigé en 1392. C’est dans cet endroit empreint de sérénité que la famille du château d’Izushi s’adonnait aux adorations. C’est aussi le terreau du radis daikon mariné ou « Takuan », une recette inventée par le moine bouddhiste Takuan Soho, qui a donné son autre appellation, « Temple Takuan », au lieu. Takuan Soho était par ailleurs le maître de l’épéiste légendaire Musashi Miyamoto.

Parmi les autres ateliers disponibles à Izushi figurent l’apprentissage de la peinture sur porcelaine Izushi-yaki, la préparation des nouilles soba, la fabrication de sac en cuir et la teinture du crêpe de soie.

Quand visiter Izushi ?

Izushi hérite d’un climat subtropical humide et chaud, avec une saison sèche peu marquée. Ce type de climat est classifié Cfa dans la carte de Köppen-Geiger. Sur l’année, la pluviométrie dans la région indique une moyenne relativement importante de 1899.9 mm. La température moyenne annuelle s’élève à 14.4 °C.

Izushi a du charme peu importe la saison, mais les meilleurs vues restent celles du printemps, lorsque les fleurs de cerisiers parsèment les vestiges du château, et l’automne quand le feuillage flamboyant se mêle au vermillon brillant des toriis.

Venir à Izushi pendant les festivals

Au printemps, le Festival des fleurs de cerisiers à Izushi est l’événement le plus populaire, suivi du concours de restauration Izushi Soba et du Hatsuuma Matsuri au sanctuaire d’Arikoyama. En été, vous pouvez assister au Firefly Festival, à l’Atago Fire Festival ou bien au Bon Dance Festival. En automne, Izushi accueille le Fighting Danjiri Festival au cours duquel se tient la procession d’un seigneur ; ainsi que le New Soba Festival.

Comment s’y rendre ?

Izushi est desservie par le bus public « Zentan Bus » depuis les gares JR Toyooka et Kinosaki Onsen, respectivement situées à 1h et 30 min de route.

Comment se déplacer ?

Izushi est un agréable lieu de promenade à pied. Pour agrémenter vos balades et vous imprégner pleinement de l’ambiance traditionnelle de la ville, n’hésitez pas à louer un kimono parmi les nombreux modèles proposés dans les kiosques dédiés.

Que faire à Izushi ?

  • Visiter les ruines et le parc du château d’Izushi
  • Assister à un spectacle traditionnel au théâtre Eirakukan
  • Découvrir la fabrication des nouilles soba et les différentes recettes
  • Profiter des bienfaits de la méditation assise zazen au temple Sukyōji
  • Participer au Festival des fleurs de cerisiers au printemps, etc.
4 photos
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Charles de "Au fil du Japon". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
04 48 54 00 45